NÉ LE 14 AVRIL, MORT LE 15…

Publié le par Le Scarabée Noir

NÉ LE 14 AVRIL, MORT LE 15…

J’ai fêté mes 66 ans le 14 avril, jour de ma naissance.

Je ne me doutais pas que j’allais mourir dès le lendemain, le 15 avril.

Car tout ce qui m’a construit est parti en fumée dans les bois de la charpente de Notre Dame de Paris.

J’ai passé toute mon enfance au pied d’une magnifique cathédrale, celle de Coutances.

A ma communion solennelle, mon parrain m’a offert une paire de jumelles.

Depuis ma chambre, j’ai passé des heures et des heures à « ausculter » ma cathédrale avec ses flèches, ses arcs-boutants, sa voûte, ses sculptures.

J’imaginais le travail de ces architectes, ces maçons, ces sculpteurs, ces tailleurs de cette belle pierre de Caen.

Je les voyais pendant les offices façonnant ça et là telle sculpture, telle fresque et les ébénistes finissant les stalles où s’asseyaient les prêtres.

Tout cela pour célébrer Notre Dame, notre mère à toutes et à tous.

Car c’est de Notre Dame qu’est née toute notre civilisation, c’est elle qui a enfanté  tout un peuple qui, quoi qu’on en dise, a bâti le monde .

Le peuple des chrétiens.

Ben oui, on pourra dire ce que l’on voudra, mais il suffit de lire l’histoire pour, tout banalement, constater que c’est la chrétienté, avec toutes les valeurs qu’elle défendait, qui a donné naissance à notre monde, l’a éduqué, l’a fait grandir et prospérer.

Alors quand on détruit Notre Dame, on « tue la mère », on détruit le monde.

Et on détruit le monde par le feu.

Le feu de l’enfer.

De l’enfer ou « d’autres hommes » ?

Qui serait assez naïf pour croire qu’une telle charpente, la « colonne vertébrale » de notre mère, peut s’embraser tout soudain comme une botte de paille sèche ?

Pas moi en tout cas.

Que l’on croie au Ciel ou qu’on n’y croie pas, ces volutes jaunâtres qui s’élevaient du toit en flammes, elles ressemblaient étrangement au soufre de l’enfer.

Le Diable aurait-il gagné la partie ?

 

  Le Scarabée Noir

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article