UN VENT NOUVEAU SOUFFLE SUR L’ÉGLISE DE FRANCE.

Publié le par Vildenay

UN VENT NOUVEAU SOUFFLE SUR L’ÉGLISE DE FRANCE.

Archevêque de Reims, ancien évêque auxiliaire de Paris, Mgr Éric de Moulins-Beaufort vient d’être élu à la tête de la Conférence des évêques de France.

Si son élection était loin d’être acquise, il y a eu de la part des évêques une volonté éclairée de choisir le renouveau face à la candidature de Mgr Ulrich, évêque de Lille, qui aurait incarné la continuité malgré les soubresauts qui secouent l’Église de France…

L’évêque de Nanterre, qui connait bien Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort a exprimé sa satisfaction dans Valeurs Actuelles en déclarant : « une belle élection, qui s’est faite clairement et paisiblement, et qui porte à la tête de la conférence épiscopale un homme qui unit de très belles qualités intellectuelles et pastorales, et qui devrait pouvoir faire franchir quelques caps importants à l’Église de France ».

Il est à souhaiter que le nouveau responsable de la Conférence des évêques de France arrivera à s’imposer face aux divisions stériles au sein de l’Église de France depuis des décennies.

Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort est connu pour être proche de Guillaume Cuchet qui a publié dans La Nouvelle Revue Théologique, un article intitulé « Comment notre monde a cessé d’être chrétien ».

Relatifs aux abus sexuels qui entachent l’Église, Mgr de Moulins-Beaufort, a adressé à ses fidèles du diocèse de Reims le 27 février 2019 un texte que les Chrétiens de France devraient méditer. Il n’hésite pas à déclarer son « dégoût et découragement », mais précise que :  « Dieu n’abandonne pas son Église, au contraire, il travaille à la purifier, y compris du mal qui était en elle et qu’elle s’obstinait à ne pas voir. Il nous donne la possibilité de nous dégager de la gangue d’ambiguïtés et d’aveuglements qui a rendu possible les faits qui conduisent à la crise que nous connaissons. »

A contrario de ses prédécesseurs, Mgr de Moulins-Beaufort est connu (et redouté pour certains) de ne pas pratiquer la langue de bois.

Il est un des rares évêques à avoir rendu visite aux « gilets jaunes » pour comprendre leurs souffrances et leur détermination pour une société plus humaine.

Connu pour être un travailleur acharné et joyeux, il est connu (et redouté) pour ne pas pratiquer la langue de bois…

Un vent nouveau souffle sur l’Église de France.

employe-bureau-etoileb-032     Vildenay

 

Publié dans VILDENAY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article