A L'OCCASION DU 14 JUILLET 2019 : A L’ÉCOUTE DES CONCITOYENS (3/6)*

Publié le

A L'OCCASION DU 14 JUILLET 2019 : A L’ÉCOUTE DES CONCITOYENS (3/6)*

A L’ÉCOUTE DES CONCITOYENS

On nous demande d’être proches des habitants. Il me semble que nous sommes parvenus à faire vivre à Val-de-Reuil ce qui n’existe plus dans bien des endroits. Nos mails sont connus de toute la population. Nos portables retentissent la nuit, le dimanche, les vacances, et jamais nous ne les fermons. N’est-ce pas Dominique avec qui j’ai fait hier une ronde de nuit jusqu’à deux heures du matin ?

Je reçois, comme d’autres élus, des dizaines d’habitants chaque samedi qu’ils aient voté ou pas pour moi car l’impartialité est notre règle.

J’ai encore dans les yeux la foule immense qui se pressait au concert donné à Jesse Owens, voici un mois, mais je pense aussi au carnaval, au conseil des sages que je salue, à l’intensité de notre vie sportive et culturelle avec notre théâtre plein cette année à 86%, aux réunions hebdomadaires de la Gestion urbaine de proximité, au forum de l’emploi, à la fête de la Ville, aux repas partage, à côté plage, au feu d’artifice d’hier, à des centaines d’autres moments de rassemblement joyeux et fédérateurs. Nous avons travaillé à la première heure de notre élection. Nous travaillerons jusqu’à la dernière heure de notre mission.

On nous demande de connaître nos dossiers. Personne n’imagine qu’autant de commerces ont pu être crées et nous attendons l’ouverture d’action en fin d’année, autant de logements construits à la Comminière ou aux Noés, autant de chantiers menés, jardin sportif, église, épargne, orée, en attendant les prolongements des routes de Louviers et des Sablons, autant d’entreprises installées, en six mois, si nos interlocuteurs n’avaient pas compris notre sérieux.

Urbanisme, développement économique, services techniques et espaces verts, État-civil, ressources humaines, jeunesse, Espages, éducation, petite enfance, événements, culture et sports, chenil, police municipale, emploi, logement, famille, services sociaux, j’adresse en votre nom des remerciements à Julien Tristant, notre remarquable directeur général des services, remerciements que je lui demande de transmettre à Nadia Basso et à Fabrice Barbe, ses prédécesseurs, mais également à ses 400 collaborateurs, fonctionnaires et agents, avec le souhait que les doigts de Djamel Halouane et la jambe d’Olivier Béard se remettent vite.

Ils se sont organisés, rajeunis et professionnalisés au cours des six dernières années. Ils forment une équipe cohérente et compétente. Je sais, enfin, à titre personnel ce que je dois à Thomas Toutain ainsi qu’à Malika Ouaret et Élisabeth Lambert.

Savoir s’entourer c’est aussi une forme de talent.

A L'OCCASION DU 14 JUILLET 2019 : A L’ÉCOUTE DES CONCITOYENS (3/6)*

FEMMES & HOMMES DE TERRAIN

On nous demande d’être entreprenant, mais il me semble que la transition écologique à travers les parcs qui nous réuniront à la base de loisirs, la diversité énergétique, le fonctionnement des cantines, les projets Cités Éducatives et ANRU+ qui a pour but de transformer nos garages souterrains, la modernité et je pense à la cyberbase ou à la fibre qui cette année arrive enfin, l’insertion dans l’emploi à travers les dispositifs que nous avons mis en place parlent pour nous.

Je l’affirme solennellement : nous sommes efficaces ; nous sommes sur le terrain ; nous privilégions le consensus, l’information ouverte, la transparence et j’imagine mettre en place demain un droit d’interpellation ; nous prenons soin de l’argent public ; nous faisons front devant les crises ; nous pensons à l’avenir ; nous aidons nos voisins du Vaudreuil, de Léry et de Poses ; nous sommes à l’écoute des préoccupations de nos concitoyens ; nous voulons davantage d’équipements et de services pour Val-de-Reuil ; nous défendons les habitants de la commune face aux autres collectivités, y compris devant celle qu’un sondage du CEVIPOF paru au début de ce mois décrit comme la moins légitime, la moins aimée, la moins connue, l’agglomération qui devrait accepter que nous soyons son premier échelon et son guichet de proximité au lieu de s’agiter à construire des patinoires.

(La suite : demain vendredi)

A L'OCCASION DU 14 JUILLET 2019 : A L’ÉCOUTE DES CONCITOYENS (3/6)*

 Marc-Antoine JAMET

Maire de Val-de-Reuil,

 Président de la commission des finances

du Conseil Régional de Normandie

 

* Les titres et les illustrations sont le choix de la rédaction.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article