L’EUROPE DE L’ATLANTIQUE A L’OURAL

Publié le par Vildenay

L’EUROPE DE L’ATLANTIQUE A L’OURAL

Emmanuel Macron reçoit au fort de Brégançon, ce lundi 19 août, le Président Russe Vladimir Poutine, en amont du sommet du G7.

Il semblerait que le Président Français tentera de réintroduire la Russie dans les débats du prochain G7 dont, scandaleusement, elle est exclue depuis la logique réintégration de la Crimée au continent Russe.

D’autre part, Il est évident que le président Poutine ne cédera en aucun cas sur la politique Russe relative à la Libye, la Syrie, l’Ukraine et l’Iran.

Face à la politique des « blocs » constitués avec la Chine d’une part et les Etats-Unis d’Amérique, d’autre part, l’Europe n’existera dans le concert des nations qu’en y intégrant la Russie.

L’EUROPE DE L’ATLANTIQUE A L’OURAL

Les Anglo-Saxons ont toujours lutté contre une Europe puissante, contre une « maison commune » de l’Atlantique à l’Oural souhaitée par le général De Gaulle, à contrario du « machin » européen d’aujourd’hui destiné à effacer la liberté et la souveraineté des Etats.

Comme l’écrit justement Michel Geoffroy, « à détruire leur prospérité et à remplacer leur population » afin de constituer « un empire du néant, qui doit s’ouvrir à tous les vents à la condition de rester prisonnier des ‘‘liens transatlantiques’’, c’est-à-dire de rester vassal des Etats-Unis. »

« La Russie qui a retrouvé son âme orthodoxe, donc chrétienne, alors qu’en France les églises se vides et les mosquées se remplissent…

Et Michel Geoffroy de conclure : « Merci à la Russie de nous rappeler que le salut du peuple – et non celui des banques ou des lobbys – doit rester la loi suprême des Etats. »

employe-bureau-etoileb-032     Vildenay

Publié dans VILDENAY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article