RENOUVELLEMENT URBAIN A VAL DE REUIL

Publié le

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Bernard Leroy, Président de l’Agglo Seine-Eure et Marc-Antoine Jamet, Maire de Val de Reuil, ont reçu le 15 octobre, Olivier Klein président de l’Anru, venu signer, avec tous les partenaires, le 3e programme de renouvellement urbain de la ville. 100 M€ seront apportés pour poursuivre sa rénovation.

L’Agglo Seine-Eure, s’engage à participer aux travaux pour un montant de 8,8 M€ sur une enveloppe globale de 100 M€.

Bernard Leroy : « Il y a 45 ans, nous avons vécu la naissance de cette ville nouvelle avec passion. Val-de-Reuil est au cœur de l’Agglomération, et l’Agglomération a à cœur de corriger les erreurs du passé, de rénover ce qui doit l’être pour le bien-être des habitants…. Nous montrons aujourd’hui que tous les partenaires, publics ou privés, peuvent s’asseoir autour de la table pour réaliser un grand travail collectif et engager des sommes importantes. »

Sur le parcours, les principaux chantiers ont été présentés

Sur le parcours, les principaux chantiers ont été présentés

Pendant une grande partie de l’après-midi, la délégation a déambulé dans la ville pour mieux se rendre compte de l’étendue des travaux qui seront accomplis. A partir de décembre et jusqu’en 2025, les grues et engins de chantier vont en effet transformer une partie de la ville.

De nouveaux équipements collectifs

Le hameau de l’Andelle, qui compte 90 maisons des années 80 sera réhabilité. Les logements bénéficieront de nombreuses améliorations, notamment en termes d’isolation énergétique. Les travaux débuteront en fin d’année pour 18 mois. Coût : 2,5 M€.

Elus, préfet, président de l’Anru, maires, se sont aussi rendus au gymnase Léo Lagrange. Après 40 ans de bons et loyaux services, notamment dans le domaine des sports collectifs, de combat et de défense, le complexe sera reconstruit à proximité de son emplacement actuel. Il disposera d’une salle dédiée au basket, d’un dojo, d’une salle de combat, d’un parc sportif extérieur et d’espaces arborés. Les travaux, d’un montant de 8 M€, devraient démarrer en janvier 2020 pour s’achever au cours du 1er semestre 2021.

Les financeurs, dont l'Anru, apportent au total une enveloppe de 100.M€

Les financeurs, dont l'Anru, apportent au total une enveloppe de 100.M€

Reconstruite également l’école des cerfs-volants. Enclavée dans le quartier de la Grosse Borne, elle ne répond plus aux besoins éducatifs. Le nouveau bâtiment sera déplacé de quelques centaines de mètres, dans un secteur où la construction de logements se multiplie. Les enfants pourront y faire leur rentrée en septembre 2022. Montant des travaux : 10 M€.

De l’emploi pour les habitants des quartiers

Enfin des espaces publics seront rénovés, notamment les artères autour de la dalle. Plus tard, à partir de 2021, les logements dans le quartier du Mail notamment seront démolis et reconstruits, ou re-structurés. Au total, ce sont près de 500 logements qui sont concernés par le programme de renouvellement urbain.

« Cette déambulation nous a montré qu’il n’y avait pas que les logements concernés par ce renouvellement, mais aussi les équipements publics, apprécie Olivier Klein, président de l’Anru. Une dimension sociale est apportée grâce à la clause d’insertion qui demande aux entreprises de confier 5 à 10% des heures travaillées aux habitants des quartiers prioritaires. Ils deviennent ainsi acteurs de la rénovation de leur propre quartier. »

RENOUVELLEMENT URBAIN A VAL DE REUIL

Les financeurs du renouvellement urbain

  • ANRU : 46 M€
  • Agglo Seine-Eure : 8,8 M€
  • Ville de Val de Reuil : 8,8 M€
  • Région Normandie : 6,1 M€
  • IBS : 15 M€
  • Siloge : 4,3 M€
  • Foyer Stéphanais : 8,3 M€

Total : 100 M€

Le Département verse 800.000 € hors convention ANRU pour l’école des Cerfs-Volants, et l’Europe 1,6 M€ pour les déconstructions.

Source : l'Agglo Seine-Eure

Tout Rolivalois qui réside depuis une dizaine, voir une vingtaine d'années, a pu constater le travail considérable réalisé sous l'impulsion de Marc-Antoine JAMET pour humaniser et embellir une ville laissée à l’abandon par son prédécesseur. Rendons à César…

La Petite Souris Normande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

acid'eure 22/10/2019 07:41

50 ans, toute une ville à refaire, quelle honte !!!!
Haaa, nos soixante huitards, avec leurs idées lumineuses !!!!!
Comment ces élus peuvent se réjouir d'un tel gaspillage !!!!
Tous les ans on détruit pour reconstruire à Val de Reuil !!!!
Pendant combien de temps encore !!!!

la-petite-souris-normande.com 31/10/2019 18:13

Cher Acid'eure, d'abord toute la ville n'est pas à refaire ! Les constructions anciennes datent pour la plupart de sa création dont personne ne voulait. Elle a été managée par la droite de l'époque qui avait d'autres chats à fouetter que de s'intéresser à l'implantation d'une ville nouvelle... Après un "coup d'état" organisé par Bernard Amsalem qui s'en ai déchargé auprès de bailleurs sociaux qui, au lieu d'instituer une mixité (propriétaire/locataire), a construit des hlm au plus vite pour être "rentables" Erreur gravissime ! D'autre part, la ville s'est magistralement endettée sous cette mandature à tel point que nous continuons de rembourser au grand dam de la municipalité actuelle. Soyez honnête et reconnaissez tous les efforts faits par Marc-Antoine Jamet pour reéquilibrer la ville et constatez qu'elle embellit d'années en années. De plus, MAJ s'évertue à implanter des entreprises afin de diminuer le chômage... avec beaucoup de difficultés car le niveau de formation de la plupart des chômeurs est très faible ! Dont Acte !