ÉTATS-UNIS : LES LEÇONS DE TROIS ÉLECTIONS

Publié le par Jean-Patrick GRUMBERG

ÉTATS-UNIS : LES LEÇONS DE TROIS ÉLECTIONS

Je lis et entends que les élections sont « un revers cuisant pour Trump ». C’est ce que disent les médias, et le public qui se laisse influencer par eux tout en disant qu’ils ne leur font pas confiance. Les chiffres racontent cependant une autre histoire.

ÉTATS-UNIS : LES LEÇONS DE TROIS ÉLECTIONS

KENTUCKY

Dans le Kentucky, 13 des 14 élections de l’État ont été gagnées par les Républicains. C’est ce que les médias appellent un « échec dévastateur » pour Trump !

Ronna McDaniel, présidente du Comité national Républicain, a déclaré : « Au Kentucky, le gouverneur avait perdu 17 points. Le Président Trump a aidé tous les candidats, remportant 5 des 6 courses de l’état jusqu’à présent !  » : 13 sur 14 élections ont été remportées…

LE « RACISTE » TRUMP FAIT ÉLIRE LE PREMIER NOIR AU POSTE DE MINISTRE DE LA JUSTICE

ÉTATS-UNIS : LES LEÇONS DE TROIS ÉLECTIONS

Trump a soutenu et fait élire le premier procureur général noir, le premier Républicain à occuper ce poste depuis plus de 70 ans. Et la façon dont il l’a présenté au public lors de son meeting politique démontre encore, s’il le fallait, à quel point Trump n’est pas raciste.

Daniel Cameron est :

-la première personne de race noire à avoir été élue individuellement à un poste à l’échelle de l’État,

-le premier procureur général de race noire,

-le premier Républicain élu au poste de procureur général depuis plus de 70 ans.

Et tout cela avec l’aide d’un raciste ? Ceux qui l’accusent feraient bien de mieux se renseigner…

ÉTATS-UNIS : LES LEÇONS DE TROIS ÉLECTIONS

Pendant des décennies, la Virginie était un bastion Républicain, puis elle est devenue un État oscillant, et elle est aujourd’hui contrôlée par les Démocrates en raison de l’immigration latino.

-L’État s’est tourné vers George W. Bush en 2004,

-Depuis 2012, il est devenu Démocrate.

-Le gouverneur Ralph Northam a remporté l’élection en 2017, année où les Démocrates ont commencé à s’attaquer à la majorité Républicaine à l’Assemblée législative, réduisant ainsi la marge du gouvernement fédéral à deux sièges dans chaque chambre.

-Trump a perdu l’État en 2016, et les Démocrates ont renforcé leurs forces dans les zones suburbaines.

LA MAIN DE SOROS

En Virginie, le sentiment anti-Trump dans les banlieues est la puissante force qui a déterminé l’issue des élections. Et cette force est alimentée par George Soros.

Laura Ingraham, la commentatrice politique vedette de Fox News, a expliqué que les succès du parti Démocrate sont d’une part le résultat du vote des femmes des banlieues, et de l’autre, des millions de dollars en dons de campagne du milliardaire gauchiste George Soros, et des « changements démographiques » provoqués par une « population née à l’étranger » — d’Amérique latine.

De plus, la Virginie a attiré beaucoup d’attention et d’argent. L’ex vice-président d’Obama Joe Biden, candidat Démocrate à la présidence 2020, s’est rendu en Virginie ce week-end pour faire campagne pour plusieurs candidats. Le vice-président Républicain Mike Pence a organisé une manifestation.

ÉTATS-UNIS : LES LEÇONS DE TROIS ÉLECTIONS

MISSISSIPI

L’autre bon résultat de la soirée pour les Républicains est venu du Mississippi, où ils ont remporté la course et remplacé le gouverneur sortant Phil Bryant, qui se retire à cause de la limitation de mandat.

Le lieutenant-gouverneur Tate Reeves a marqué une victoire de 6 points sur son opposant, le Démocrate Jim Hood.

Reeves a confirmé une solide victoire dans un État solidement Républicain. Il a bénéficié du soutien de Trump, qui a fait campagne avec lui. Trump avait dit que la course était perdue jusqu’à ce qu’il s’en mêle.

Reeves a remercié Trump pour son soutien lors de sa déclaration de victoire. « Je vais essayer de faire ce qui est bon pour l’avenir du Mississippi » , a dit M. Reeves. «  Et je veux dire, pour tous les habitants du Mississippi ».

2020 ?

Les résultats du Kentucky, du Mississippi, du New Jersey et de la Virginie ne permettent honnêtement pas de prédire si Trump sera réélu, ni quel parti contrôlera le Congrès après les élections de novembre 2020. Ils montrent tout de même que l’impeachment n’inquiète pas et n’est pas pris au sérieux par les électeurs Républicains, qui ne se sont pas particulièrement mobilisés pour voter.

Les médias, eux, nous pouvons déduire ce qu’ils diront du fait qu’aux Etats-Unis, 90 % des articles publiés sur Trump sont négatifs. En France, si je ne me trompe pas, vous êtes à 100 % car les journalistes sont des intellectuels libres et indépendants qui pensent par eux-mêmes et ont des idées originales…

Avec l'aimable autorisation de Jean-Patrick Grumberg,

Dreuz.info.

Le texte complet en cliquant sur le lien ci-dessous :

Les leçons de trois élections

Publié dans DREUZ INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article