EURE : MUNICIPALES 2020 4ème CIRCONSCRIPTION

Publié le par la-petite-souris-normande.com

EURE : MUNICIPALES 2020 4ème CIRCONSCRIPTION

Chacun sait combien les « Municipales » sont l’objet d’un point d’encrage pour les partis politiques, et les Édiles qui revendiquent leur apolitisme sont régulièrement sollicités pour s’afficher à Droite ou à Gauche de l’échiquier…

Chacun sait aussi combien Macron est déterminé à bousculer l’échiquier politique pour essayer d’imposer ses candidats partout où il lui semble une ville prenable.

L’Eure n’échappe pas aux velléités macroniennes, d’autant que quelques ténors eurois sont allés à la soupe comme Le Maire, Lecornu et Questel… ou auraient bien voulu comme Priollaud…

Première photographie à cinq mois des élections municipales qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020 :

4ème circonscription de l’Eure

 

ANDÉ

Le dévouement imperturbable de Jean-Marc Moglia pour dynamiser sa commune, la rendre attractive et la représenter efficacement dans les instances communautaires, tout en maîtrisant la charge fiscale, devrait lui assurer une réélection dans un chapeau.

BOURGTHEROULDE

Vincent Martin devrait être réélu sans difficultés pour avoir servi la commune avec apaisement et dévouement à la suite de la magistrature politicienne exacerbée de son prédécesseur tout en s’employant à lui redonner une attractivité qu’elle avait perdue.

GAILLON

Agé de 70 ans, Bernard Le Dilavrec devrait être une fois de plus confronté à la candidature du dynamique Antoine de Cosmi. Tout dépendra du nombre de listes dites de Gauche…

LE VAUDREUIL

Le travail considérable de Bernard Leroy à la tête de l’Agglomération  Seine-Eure mérite d’être souligné en servant d’exemple sur la conduite d’une bonne gestion municipale et Communautaire ce qui a permis la fusion avec la Communauté de communes de Gaillon.

LOUVIERS

Le tandem Priollaud-Terlez devrait être reconduit sans difficultés pour plusieurs raisons : la transformation, l’animation et le dynamisme des élus pour revitaliser la ville avec le soutien de l’Agglomération et la multiplication des listes opposantes. Cependant, un deal avec le député (absent 7 fois sur 8 au Conseil Départemental) pourrait mettre en péril l'unité de la majorité actuelle.

PONT DE L’ARCHE

Après avoir transformé profondément la commune en la rendant accueillante et dynamique, Richard Jacquet devrait être réélu encore mieux qu’une lettre à la poste.

VAL DE REUIL

Le dynamisme et le relationnel de Marc-Antoine Jamet pour sortir cette commune de la torpeur et de la pauvreté en lui rendant un éclat attractif devrait sans nul doute lui assurer une réélection sans partage.

(A suivre)

Publié dans LA PETITE SOURIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article