VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Publié le par L'Observatoire de la Christianophobie

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Dans une France où la majorité du clergé fait la sourde oreille, et la plupart des ‘‘Politiques’’ financent par divers moyens les mosquées, (mise à disposition de bus, livraison de repas...) il serait judicieux qu’ils se souviennent que la France est une terre Chrétienne et qu’à ce titre et, au nom de la liberté des cultes, ils prennent des mesures draconiennes pour éradiquer les vandalismes d’Églises et les profanations de cimetières Chrétiens.

Un grand MERCI à Daniel Hamiche (*)

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE
VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Nancy

Messe interrompue au cri de « Allah Akbar » en la basilique Saint-Epvre

On dit, à deux reprises dans le court article qui suit, que les deux malfaisants étaient « en état d’ébriété »… L’un des deux, pourtant, avait sur lui une matraque télescopique…

Lundi 21 octobre en la basilique Saint-Epvre à Nancy, l’office a été perturbé par deux individus. Ivres, les deux hommes sont entrés dans la basilique vers 19 h et l’un d’eux a crié : « Allah Akbar ». Des fidèles pour le moins interloqués, ont alerté la police. Très rapidement sur les lieux, une patrouille de la police municipale interpellait les deux hommes en état d’ébriété. Après une fouille de sécurité, l’un d’eux était trouvé porteur d’une matraque télescopique. Les deux suspects âgés de 26 et 32 ans, étaient ensuite pris en charge par la police nationale et placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête pouvant relever du port d’arme et d’apologie du terrorisme.

Source : L’Est Républicain, 22 octobre 2019.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Rambouillet

Incendie de l’église Sainte-Bernadette : deux adolescents reconnaissent les faits

J’avais consacré deux articles à l’incendie qui a causé de graves dégâts à l’église Sainte-Bernadette de Rambouillet (Yvelines) en juin dernier. Le premier signalait l’incendie que je qualifiai alors de « suspect ». Le second confirmait mon premier doute sur la nature criminelle de l’acte. Deux jeunes voyous viennent d’être interpellés et ont reconnu les faits…

Les policiers de Rambouillet viennent d’interpeller, ce mardi 22 et mercredi 23 octobre, deux adolescents. Âgés de 15 et 17 ans, originaires de Rambouillet, ils ont reconnu être à l’origine de l’incendie de l’église Sainte-Bernadette. Les pompiers étaient intervenus le samedi 15 juin, au petit matin, vers 6 heures. Le feu était parti d’un scooter. Il s’était ensuite propagé à la toiture. Près de 10m2 avaient brûlé. De la fumée s’était propagée à l’intérieur. Très rapidement, les policiers avaient soupçonné un acte criminel. Un premier suspect avait été arrêté la nuit suivante, puis mis hors de cause. Et c’est finalement cette semaine que les fonctionnaires ont mis la main sur le duo responsable. Selon nos informations, ils enquêtaient sur des problèmes de vols et de recel de vol de scooter et de voiture. Le plus âgé a été arrêté le premier, mardi 22 octobre. Puis le second ce mercredi 23 octobre. « Ils étaient suspectés, suite à des renseignements. En ajoutant une enquête autour de la téléphonie et de l’ADN, le doute n’était plus permis », confie une source proche du dossier. Interrogés, les adolescents ont reconnu et expliqué ce qui s’était passé cette nuit du 14 au 15 juin. « Ils avaient volé un scooter et se sont dit qu’il fallait effacer leurs empreintes. Ils ont donc mis le deux-roues contre le mur de l’église et ont allumé le feu. Avec les conséquences que l’on connaît et des travaux qui pourraient atteindre 200.000 euros », poursuit cette même voix. À l’issue de sa garde à vue, le duo devrait être présenté au parquet des mineurs à Versailles. Le magistrat décidera des suites à donner. Chacun était déjà très défavorablement connu de la police, notamment pour des petits trafics de stupéfiants, des vols et de la petite délinquance…

Source : Actu 78, 23 octobre 2019.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Pas-de-Calais

Vandalisme dans l’église Saint-Vaast de Béthune

Le peu que j’apprends d’un article de La Voix du Nord – la lecture de l’article est réservée aux abonnés du quotidien –, c’est que six à huit adolescents, garçons et filles, certains avec leurs vélos, ont tenté dans l’après-midi d’hier, vendredi 1er novembre, jour de la Toussaint, de s’enfermer dans l’église Saint-Vaast de Béthune pour y commettre des déprédations : ils ont éteint tous les cierges allumés par les fidèles, renversé des chaises et gonflé des préservatifs… Ce sont des fidèles qui, après avoir réussi à entrer dans l’église, ont réussi à faire fuir ces jeunes vandales. « Il n’y a aucun caractère religieux » à ces faits, s’est empressé de déclaré le premier adjoint de la municipalité de Béthune… La ville devrait toutefois porter plainte pour ces dégradations dès lundi prochain. Cette même église avait déjà subi des vols puis une tentative d’incendie criminel en juin 2018.

Source : La Voix du Nord, 1er novembre 2019.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE
VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Cognac

Vandalisme antichrétien dans un cimetière

Il est sidérant que le maire de Cognac ait pu déclarer : « Il n’y a aucune inscription dans les allées vandalisées du cimetière revendiquant une idéologie ou une croyance. » Que lui faut-il de plus que cette accumulation de croix, de crucifix ou de statues de la Vierge brisés en grande quantité ?

90 objets de culte dont une majorité de croix posées sur les tombes du cimetière du Breuil à Cognac ont été cassées ou arrachées dans la nuit. Il s’agit d’objets faisant référence à la symbolique chrétienne comme des croix, des crucifix ou des représentations de la Sainte Vierge. Près d’une centaine de tombes a été touchée par cet acte de vandalisme qui a été découvert tôt ce matin. Michel Gourinchas, le maire de la ville, s’est rendu sur place dans la matinée pour constater les dégâts. Il a qualifié cet acte de « lamentable » et « honteux ». Il affirme ce matin ne pas comprendre ces actes. Il espère qu’il s’agit d’actes de vandalisme gratuit et imbécile et qu’aucun lien n’existe avec les suites de l’attaque à la mosquée de Bayonne. Il n’y a aucune inscription dans les allées vandalisées du cimetière revendiquant une idéologie ou une croyance.

Source : France 3 Nouvelle Aquitaine, 30 octobre 2019.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE
VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

(*) Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

Publié dans CHRISTIANOPHOBIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article