VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Publié le par l'Observatoire de la Christianophobie

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

CARENTAN

Actes de vandalisme dans l’église

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Sur sa page Facebook, Didier Caillard a signalé des actes de vandalisme commis dans l’église Notre-Dame de Carentan (Manche).

La semaine du 28 octobre-3 novembre : tabernacle de la chapelle de la Vierge brûlé ; entre le 3 et le 5 novembre : une toile du XIXe lapidée.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Mise à jour : 10 novembre 2019, 7 h (voir l’article dans La Manche Libre du 9 novembre 2019.

Mise à jour : 11 novembre 2019, 15 h (le tableau vandalisé ne représente pas Louis XIII mais saint Louis IX : voir ici).

GERS

Incendie criminel dans la cathédrale d’Eauze

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Cette cathédrale Saint-Luperc d’Eauze a conservé son titre bien que le diocèse d’Eauze ait disparu dès le IXe siècle. Elle est désormais une église catholique de la paroisse Notre-Dame-de-la-Gélise, rattachée à l’archidiocèse d’Auch. L’incendie, assurément criminel, a été commis le 11 novembre, et il est peut-être dû à des satanistes. Les gendarmes enquêtent et nous finirons par en savoir plus… L’église, quant à elle, restera fermée plusieurs jours.

Ce mardi 12 novembre, lorsqu’il pousse les portes de la cathédrale Saint-Luperc, le bénévole chargé de l’ouverture du monument voit de la fumée et sent une forte odeur de brûlé. Un rapide coup d’œil suffit pour l’informer : la petite chapelle en face de l’entrée, où trône un tableau du XVIIIe siècle inscrit à l’inventaire des monuments historiques, est noire de suie. En fait, c’est toute la cathédrale qui est couverte d’une fine pellicule noire : bancs, orgues, jusqu’aux plus hautes toiles d’araignées dans la nef ! Le curé de la paroisse, puis le maire, sont alertés, ainsi que la gendarmerie.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Dans la chapelle, un brûloir à veilleuses en plastique a fondu, et dans la niche, la statue en résine de Notre-Dame de Fatima a totalement brûlé. Un crucifix, normalement placé derrière l’autel de messe, se retrouve à l’envers. Sur une porte close, à l’extérieur de l’édifice, écrite au stylo, une inscription est retrouvée par les enquêteurs sur un panneau : « Satan est plus fort que Dieu Ah Ah ». Pour le maire, Michel Gabbas, « il y a pas mal d’indices qui font penser à un acte sataniste ».

Selon le Parquet d’Auch, saisi de l’affaire – la mairie a déposé plainte, l’origine du feu serait « volontaire », mais ses effets « pas intentionnels ». La combustion très lente, qui a produit cette suie omniprésente et la destruction de la statue, irait dans ce sens, à ce stade de l’enquête.

La gendarmerie d’Eauze, et la brigade de recherche d’Auch planchent avec les services d’investigation scientifiques sur ces points précis. Les enquêteurs exploitent également les vidéos du système de surveillance élusate. « La cathédrale est fermée de 18 h à 8 h, explique le maire. Et il n’y a aucune trace d’effraction. Nous sommes remontés avant 18 h pour trouver deux personnes, inconnues dans le village. » Deux hommes, plutôt jeunes, qui, entrés dans les lieux vers 16 h 25, ont passé 40 minutes dans la cathédrale avant de ressortir…

Le maire, déterminé à voir aboutir la plainte de la commune contre ceux qui ont ainsi menacé un édifice patrimonial, ignore encore si la cathédrale pourra ouvrir pour les fêtes de fin d’année. Le nettoyage du sol ne pose pas de problème, mais celui des voûtes et des vitraux en revanche nécessite des spécialistes et des autorisations, tout comme celui du tableau du XVIIIe

Source : La Dépêche, 14 novembre 2019.

Publié dans CHRISTIANOPHOBIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article