VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Publié le par Observatoire de la Christianophobie

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Dans une France où la plupart des ‘‘Politiques’’ financent par divers moyens les mosquées, (mise à disposition de bus, livraison de repas...) il serait judicieux qu’ils se souviennent que la France est une terre Chrétienne et qu’à ce titre et, au nom de la liberté des cultes, ils prennent des mesures draconiennes pour éradiquer les vandalismes d’Églises et les profanations de cimetières Chrétiens.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Strasbourg : tombes profanées au cimetière Saint Urbain

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Vingt-deux tombes ont été profanées au cimetière Saint-Urbain de Strasbourg (Bas-Rhin) dans la nuit du mercredi 16 au jeudi 17 août 2019.

Des stèles, des vases de fleurs, et des petits sujets ont été renversés [au moins une croix aussi…] Un riverain aurait donné l’alerte vers 7 h 40. Un jeune homme aurait été retrouvé la jambe coincée sous une stèle renversée. Vers 9 h, les policiers étaient sur place. Le suspect n’était « pas dans un état normal et blessé », selon les agents du cimetière. Il a été évacué à l’hôpital. « La Ville de Strasbourg a porté plainte et se tient à disposition des personnes touchées comme de celles qui souhaiteraient se renseigner sur l’état des tombes de leurs défunts », indique Eric Schultz, adjoint au maire de Strasbourg chargé des cimetières. Source : Dernières Nouvelles d’Alsace, 18 octobre 2019 (merci J. P. K. pour ce signalement)

Actes de vandalisme dans l’église de Bram, dans l’Aude

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Les actes ont été constatés le 23 septembre–dans l’église paroissiale Saint-Julien-et-Sainte-Basilisse (diocèse de Carcasonne et Narbonne). Nous avions déjà signalé, en février de l’année dernière, des « incivilités » à répétition dans cette église…

En début de semaine, la responsable en charge de l’ouverture de l’église le matin et de sa fermeture du soir a été surprise de voir ce soir-là les bougies des candélabres allumés et en fin de combustion. Que ce serait-il passé si la cire ramollie avait fait incliner le cierge sur les boiseries ? Un incendie aurait pu se déclarer et l’église s’embraser. La police municipale et la gendarmerie ont été prévenues.

Marseille : le crucifix de l’église de la Croix-Rouge

vandalisé pour la 5ème fois.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

La mairie des XIIIe et XIVe arrondissements de Marseille a signalé hier, 26 septembre, que des employés municipaux étaient de nouveau intervenus pour nettoyer les souillures de peinture rouge apposées sur le Christ de la Croix de Mission de l’église de la Croix-Rouge. C’est la cinquième fois, en quatre mois, que cette Croix est vandalisée de la sorte. Ne serait-il pas temps que la mairie de secteur mette en place un système de caméras de vidéo surveillance ? (Merci K. O. pour ce signalement)

Grenoble : l’incendie de l’église Saint-Jacques était bien criminel

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Même si le diocèse le tenait alors pour accidentel. Il fut pourtant, en quelques sorte, “revendiqué” quelques jours après la dénégation du diocèse. Malgré cela, la presse locale en tenait toujours pour une cause accidentelle… Deux mois plus tard, on apprenait que l’enquête n’était pas close. C’est donc à un virage à 180°–et non pas à 360° comme l’écrit sottement France3–auquel on vient d’assister. Le procureur de la République de Grenoble annonçait, en effet, le 8 octobre, que « l’hypothèse d’un acte volontaire [était] retenu ».

Les analyses des prélèvements scientifiques effectués après l’incendie du 17 janvier dernier confirment la présence de supercarburant dans l’église. Jusqu’à présent, la piste accidentelle semblait clairement privilégiée par le parquet qui se fiait aux rapports des experts judiciaires. Le parquet de Grenoble s’était même étonné de la revendication de l’incendie sur un site anarcho-libertaire. Mais la revendication avait été prise au sérieux. Aujourd’hui le doute ne semble [sic !] plus permis. Source : France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, 8 octobre 2019.

Publié dans CHRISTIANOPHOBIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article