VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Publié le par L'Observatoire de la Christianophobie

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Dans une France où la majorité du clergé fait la sourde oreille, et la plupart des ‘‘Politiques’’, à commencer par Macron, financent par divers moyens les mosquées, (dons de terrains, mises à disposition de bus, livraisons de repas...) il serait judicieux qu’ils se souviennent que la France est une terre Chrétienne et qu’à ce titre et, au nom de la liberté des cultes, ils prennent des mesures draconiennes pour éradiquer les vandalismes d’Églises et les profanations de cimetières Chrétiens.

Un grand MERCI à Daniel Hamiche (*)

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

ILLE-ET-VILAINE

TAG ANARCHISTE SUR L’ÉGLISE DE MORDELLES

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Un lecteur de l’Observatoire de la Christianophobie transmet cette information : Je tenais à vous signaler une dégradation sur une église, à Mordelles en Bretagne, un tag d’environ 3 m x 1 m avec écrit “ACAB”. Je l’ai constaté hier mercredi 27 novembre à 14 h, je suis passé ce matin [jeudi 28 novembre] mais c’était effacé. Des tags ont été fait en même temps sur les toilettes à côtés de l’église, ceux-ci n’ont pas été effacés.

L’église dont il est question est l’église Saint-Pierre (paroisse Sainte-Mélaine-aux-Rives-du-Meu, diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo). Le sigle ACAB est un acronyme de l’anglais All Cops Are Bastards (tous les flic sont des salauds), slogan anarchiste. Félicitons les services municipaux de la commune de Mordelles pour la célérité de son intervention sur le mur de l’église. Il serait bien, aussi, que le symbole anarchiste du A cerclé soit effacé du mur des toilettes publiques…

MOSELLE

TENTATIVES D’EFFRACTIONS DANS UNE ÉGLISE D’HOTTVILLER

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Il s’agit de l’église Saint-Pierre (communauté de paroisses Saint-Pirmin-de-Volmunster, diocèse de Metz). La double tentative d’effraction a été commise dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 novembre 2019.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

C’est la première fois qu’un tel fait se produit dans ce village du Pays de Bitche. Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 4 h du matin selon une voisine, un ou plusieurs individus ont tenté de pénétrer dans ce lieu de culte. La porte d’entrée a été enfoncée, fracturée au pied de biche. Une tentative a été également faite à la sacristie. Le maire du village, Christian Lafourcade, a prévenu la gendarmerie qui mène une enquête. L’église est fermée au public jusqu’à nouvel ordre, le temps de réparer la porte.

Source : Radio Mélodie, 27 novembre 2019 (merci G. B. pour ce signalement)

CATHÉDRALE D’ÉAUZE

LES DEUX RESPONSABLES DE L’INCENDIE EN GARDE A VUE

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

On en sait désormais un peu plus sur l’incendie survenu dans la cathédrale Saint-Luperc d’Éauze, le 12 novembre dernier. Contrairement au premier sentiment du maire de la commune, ce ne sont pas des satanistes qui ont bouté le feu. Il a été établi par les enquêteurs que l’inscription « Satan est plus fort que Dieu » découverte sur une porte de l’église, avait été tracée bien avant l’incendie du 12 novembre. Cette inscription n’avait été signalée par personne, ce qui me donne l’occasion d’inviter nos lecteurs à toujours signaler tout acte même minime de vandalisme contre ou dans une église, à la mairie ou à la paroisse – en aussi à notre Observatoire… –, et à prendre des photos… Le Parquet en tient pour la thèse d’un incendie involontaire, ce qui est celle des malfaiteurs, en quelque sorte, responsables mais pas coupables de cet incendie…

Deux mineurs de 15 ans étaient en garde à vue ce mardi [26 novembre] dans le Gers. Deux semaines après l’incendie de la cathédrale Saint-Luperc d’Éauze, les jeunes ont reconnu leur participation. Ils assurent que l’incendie n’était pas voulu, et sont quelque peu dépassés par les conséquences de leurs actes…

D’après leur récit, ils sont entrés dans la cathédrale pour se protéger du froid et fumer des joints. Puis l’un d’eux a allumé une bougie et l’a déposé sur la tête de la statue de Notre-Dame de Fatima. L’autre a pris un crucifix avant d’allumer des bougies tout autour. Sauf que les deux jeunes sont partis sans éteindre les bougies… C’est dans la presse qu’ils découvrent que leur petite virée s’est transformée en incendie. Ils n’osent pas se dénoncer directement, mais sont finalement interpellés dans le cadre de l’enquête.

Ils vont désormais devoir répondre de leurs actes. Ils seront convoqués devant le juge des enfants le 29 janvier [2020] et mis en examen pour « dégradations d’un édifice affecté au culte commises en réunion », selon le Parquet.

Dans la cathédrale, les dégâts sont importants. La statue en résine de Notre-Dame de Fatima et un petit meuble ont brûlé. La fumée a noirci tous les murs. « De la suie recouvre les murs, un tableau, la rosace, les vitraux et même l’orgue », avait alors expliqué le maire d’Éauze, Michel Gabas. Selon lui, les dégâts s’élèvent à 150 000 euros. Tout doit être nettoyé à l’intérieur avant de pouvoir rouvrir la cathédrale […]

Source : France Bleu Gers, 27 novembre 2019.

L’AGRIF : TOULOUSE, ÉVACUATION D’URGENCE D’UNE CRÊCHE.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Ainsi, la crèche vivante qui était réalisée ce dernier samedi, place Saint Georges, au cœur de Toulouse, avec des enfants, a dû être évacuée en urgence.

Quelques dizaines de nervis gauchistes détachés de l’arrière de la manifestation des gilets jaunes et scandant des slogans de haine antichrétienne, en ont envahi l’espace, imposant aux organisateurs de la crèche l’abandon des lieux.

La police n’est pas intervenue contre cette grave violence liberticide rappelant dans le passé les premiers actes annonciateurs des tragiques périodes révolutionnaires de persécution anticatholique.

L’Agrif attendra du parquet de Toulouse les poursuites qui s’imposent contre les responsables, connus, de cette agression de racisme antichrétien, pour « entrave concertée à l’exercice de la liberté d’expression selon l’article 431-1 du code pénal ».

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE
VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE
VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

(*) Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

Publié dans CHRISTIANOPHOBIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article