L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Publié le par Daniel Hamiche

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE
L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Vienne

Tag anarchiste antichrétien sur l’église de Buxerolles

Ça commence par des slogans, et ça se termine par des incendies criminels… Le vieux slogan anarchiste a recouvert, tout du long, un mur de l’église Saint-Jacques de Buxerolles.

C’est un policier municipal qui l’a découvert ce vendredi 14 février. Que le curé se dise « disponible pour dialoguer » est tout à son honneur. Mais pour dialoguer, il faut être deux. Il n’est pas dans l’ADN des anarchistes de dialoguer.

« La seule église qui illumine est celle qui brûle ». C’est le tag plutôt univoque que les riverains du bourg de Buxerolles ont découvert ce matin sur l’un des côtés de l’église de Saint-Jacques des Hauts-de-Poitiers.

Un message d’ores et déjà effacé par les agents municipaux, qui n’est pas du goût de Julien Dupont, curé de la paroisse. « Dans la période dans laquelle nous sommes, il y a beaucoup de violence et je ne suis pas sûr que cela favorise le vivre ensemble, explique-t-il. Je ne pense pas que ce genre de tag haineux nous aide à prendre soin les uns des autres. »

En attendant, le curé, qui appelle à l’apaisement de la communauté chrétienne, se dit « disponible pour dialoguer ».

Source : France 3 Nouvelle Aquitaine, 14 février 2020

(merci M. R. pour ce signalement)

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Aube

Vol et dégradations dans l’église de Bayel

Des méfaits successifs : dimanche 9 et lundi 10 février…

Ce sont des faits jamais vus depuis 2003 au moins, en l’église Saint-Martin de Bayel. D’abord dimanche matin, le glas sonne vers 13 h, sans savoir qui en est à l’origine. Puis le même jour, vers 18 h, Nicole Grosperrin, gardienne de l’édifice, constate le vol de dix cierges de dévotion et cinq petites veilleuses rouges au moment de la fermeture des portes.

Le lendemain, vers 14 h, la même gardienne remarque la disparition de plusieurs croix : celle en laiton sur le petit autel, celle placée sur les fonts baptismaux et, enfin, celle posée sur l’harmonium, qui était en attente d’être réparée.

La croix en cristal, qui avait été offerte par Aube Cristal pour l’exposition de septembre 2003, elle, a été dégradée et déposée par terre derrière le maître-autel. À sa place, la croix qui se trouvait en haut du maître-autel y a été installée.

Des marques de pas restaient visibles sur le fauteuil rouge. Le maire Serge Roussel confie n’être qu’« à moitié surpris » de ses faits. « Aujourd’hui, des vols se déroulent même dans des maisons fermées et en pleine journée. Il y en a eu dernièrement du côté de Maranville ou Laferté-sur-Aube (Haute-Marne), et même au Quartier, dans notre commune. Mais si on ferme l’église, il n’y aura plus de charme ».

Source : L’Est Éclair, 13 février 2020.

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Pyrénées-Orientales

Vandalisme dans le cimetière d’Osséja

Une cinquantaine de tombes ont été touchées, des croix retournées…

Une enquête de gendarmerie a été ouverte, ce 13 février, pour trouver le ou les responsables de la profanation du cimetière d’Osséja, commune de Cerdagne située tout près de la frontière espagnole.

Les faits se seraient produits dans le cimetière entre le mardi 11 février au soir et mercredi après-midi. Dans l’enceinte, des vases ont été retrouvés cassés, des plaques arrachées et des croix retournées.

En tout, une cinquantaine de tombes, sur les 400 que compte le cimetière, ont été vandalisées. « C’est la partie la plus ancienne qui a été visée, confie le maire Roger Ciurana, écœuré. Je ressens un profond dégoût, je ne comprends pas que des personnes puissent s’en prendre à un lieu sacré. C’est un triste spectacle ».

Une plainte a été déposée par le maire et l’enquête de gendarmerie est en cours pour tenter d’identifier le ou les auteurs. Les familles dont les tombes ont été dégradées peuvent venir en mairie remplir un formulaire de dépôt de plainte.

Source : France 3 Occitanie,

13 février 2020 (merci C. B. pour ce signalement)

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Mortagne-au-Perche

L’église a bien été profanée

Dans mon précédent article paru il y a deux jours, j’avais deviné que l’église Notre-Dame de Mortagne-au-Perche (Orne), outre les dégradations subies, avait été profanée. Des informations ultérieures le confirment.

« C’est un acte grave pour l’Église, une offense à tous les chrétiens ». Jean-Baptiste Balaÿ, curé de Mortagne-au-Perche (Orne), ne cache pas son indignation, après la découverte, lundi 17 février 2020, de dégradations dans l’église Notre-Dame de Mortagne-au-Perche. « Le tabernacle (petite armoire qui occupe le milieu de l’autel d’une église, ndlr) principal a été fracturé. Le ciboire (vase sacré en forme de coupe, où l’on conserve les hosties, ndlr) a été cassé et vidé», rapporte le représentant de la paroisse Sainte-Céronne.

« Cest une profanation, un espace sacré a été violé », poursuit Jean-Baptiste Balaÿ. Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie de Mortagne. Depuis la découverte des faits, l’église est fermée au public.

L’évêque de Sées, Mgr Habert, viendra célébrer une messe de réparation (d’usage en cas de profanation),samedi 22 février 2020.

Source : Actu.fr, 19 février 2020.

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Nord

Tirs contre un vitrail dans l’église d’Herlies

Le quotidien La Voix du Nord, reprenant une information de la mairie d’Herlies, signale qu’un ou plusieurs individus ont pénétré dans l’église Saint-Amé (paroisse Saint-Paul, diocèse de Lille), dans l’après-midi de dimanche 16 février, et ont délibérément tiré avec un pistolet ou une carabine à plomb sur le vitrail central du chœur de l’église qui représente le Christ. D’autres impacts de plombs ont été relevés sur trois autres vitraux de la nef latérale gauche. La mairie a publié le 19 février le communiqué suivant :

‘’Dans l’après-midi du dimanche 16 février, un ou plusieurs intrus, sont entrés dans l’église probablement armés d’un pistolet ou d’une carabine à plomb. Des impacts ont été relevés sur trois des vitraux de la nef latérale gauche. Le plus grave concerne le vitrail central du chœur de l’église représentant Jésus-Christ. Tout le pan du vitrail, évoquant le visage, a été détruit. La commune a fait intervenir le Maître verrier qui a restauré, dernièrement, deux des cinq vitraux du chœur. Pour lui, les impacts sont ceux d’une arme à plomb. Il a mis en sécurité le vitrail central et un long travail de réparation est à prévoir, ce qui engendrera un coût conséquent.

Devant cet acte malveillant, la commune a déposé plainte contre X.

Ne laissons pas de tels actes impunis.

Sources : La Voix du Nord, 19 février 2020

Mairie d’Herlies, 19 février 2020

(merci B. L. pour ce signalement)

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Marseille

Vol de pierres de taille de l’église des Réformés !

Un couple arrêté, dans la nuit du 16 au 17 février, en plein vol de pierres de tailles de l’église Saint-Vincent-de-Paul, dite des Réformés, de Marseille, en cours de rénovation. Ce sont des amateurs par rapport à la transformation des églises en carrières de pierres sous la Révolution dite française…

C’est au beau milieu de la nuit de dimanche à lundi qu’une femme de 24 ans et un homme de 21 ans ont été interpellés en train d’escalader l’échafaudage monté sur l’ensemble de l’église des Réformés en cours de rénovation. Selon nos informations, ils étaient équipés d’une brouette dans laquelle ils avaient déjà entassé plusieurs pierres de taille…

Source : La Provence,

18 février 2020 (merci V. B. pour ce signalement)

Dans une France où la majorité du clergé fait la sourde oreille, et la plupart des ‘‘Politiques’’, à commencer par le Président Macron, financent par divers moyens les mosquées, (dons de terrains, mises à disposition de bus, livraisons de repas...) il serait judicieux qu’ils se souviennent que la France est une terre Chrétienne et qu’à ce titre et, au nom de la liberté des cultes, ils prennent des mesures draconiennes pour éradiquer les vandalismes d’Églises et les profanations de cimetières Chrétiens.

Un grand MERCI à Daniel Hamiche (*)VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

VOLS ET PROFANATIONS D'ÉGLISES ET DE CIMETIÈRES EN FRANCE

(*) Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

Publié dans CHRISTIANOPHOBIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article