RÉGION NORMANDIE : ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU 10 FÉVRIER 2020.

Publié le par Région Normandie

RÉGION NORMANDIE : ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU 10 FÉVRIER 2020.

L’assemblée plénière de la Région Normandie s'est tenue lundi 10 février 2020 à Rouen, sous la présidence d’Hervé Morin.

La Région Normandie rejoint officiellement la communauté «Terre de Jeux 2024» !

Paris 2024, organisateur des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, a pour ambition de faire de ces Jeux un projet pour l’ensemble du pays et de laisser un héritage durable pour le mouvement sportif français. Dès aujourd’hui et jusqu’en 2024, Paris 2024 propose à tous les territoires de France et à leurs habitants de participer aux temps forts des Jeux.

Depuis mai 2017, la Région Normandie a mobilisé l’ensemble des collectivités normandes (Départements, Métropoles, EPCI) pour notamment proposer des sites d’entraînement pré-olympiques et paralympiques dans la perspective des Jeux. 83 sites sportifs en Normandie ont d’ores et déjà été pré-retenus. Plusieurs d’entre eux ont candidaté auprès de Paris 2024 pour bénéficier du label « centre de préparation aux Jeux ».

Afin de favoriser l’accueil des délégations et de consolider un réseau régional des grands équipements sportifs, la Région a entrepris un programme de création et de rénovation de 141 équipements sportifs dans le cadre des contractualisations avec les territoires sur la période 2017-2021, l’investissement est de 72 millions d’euros pour la Région. Parmi ces 141 équipements, 14 sont identifiés comme site d’accueil potentiel de délégations des JO.

La Région Normandie a pour objectif de faire du Centre Sportif de Normandie à la fois un haut lieu du sport en France et un lieu qui pourrait accueillir régulièrement des délégations étrangères. Dans cette optique, la Région soutient un programme de rénovation du CSN à hauteur de 40 millions d’euros sur la période 2018-2024. Un dossier de candidature « Centre de Préparation aux Jeux » a été déposé pour ce site sportif.

La Team Normandie créée en 2017 par la Région regroupe de jeunes athlètes normands de haut niveau ou espoirs à fort potentiel qui ont pour objectifs les JOP 2020 et/ou 2024. La Région accompagne les athlètes de la Team dans leurs projets sportif et professionnel. A ce titre, un campus annuel de la Team Normandie sera organisé à partir de 2020 avec des temps de formation, de convivialité et des rencontres avec des entreprises ou des jeunes sportifs. La Région soutient aussi 550 sportifs normands espoirs ou de haut-niveau, inscrits sur les listes nationales, via des bourses annuelles.

2024 marquera le 80ème anniversaire du Débarquement. En raison de ce symbole très fort et pour les valeurs véhiculées, la Région Normandie a formulé le souhait que la flamme olympique puisse arriver par les plages du Débarquement, occasion de construire un projet éducatif autour de sport et mémoire.

Adoption du nouveau dispositif soutien à l'innovation dans les quartiers prioritaires

La Région propose un nouveau dispositif en faveur des 62 quartiers prioritaires de la politique de la ville en Normandie où 11,4 % des demandeurs d’emploi normands y résident.

Afin de favoriser l'insertion professionnelle des habitants, les communes ou leurs groupements, des établissements publics des associations des bailleurs sociaux pourront proposer et se voir aider financièrement pour des projets portant sur :

  •  des actions de professionnalisation des acteurs de la politique de la ville, notamment les associations, en vue de favoriser le développement de projets en lien avec l’insertion professionnelle des publics de plus de 16 ans éloignés de l’emploi ;
  •  la santé des publics au service de leur insertion professionnelle ;
  •  la sensibilisation à l’entrepreneuriat en amont de l’émergence du projet d’entreprise ;
  •  des actions liées à la mobilité au service de l’insertion professionnelle ;
  •  la mise en place de projets contribuant à l’accès à un parcours d’insertion professionnelle.

Les subventions seront comprises entre 10.000 € et 30.000 €, dans la limite de 50 % des dépenses éligibles.

Contact : politiquedelaville@normandie.fr

 

RÉGION NORMANDIE : ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU 10 FÉVRIER 2020.

Déploiement du Très Haut Débit en Normandie

En 2017, la Région a lancé sa stratégie numérique en Normandie, dont l’objectif majeur est de doter le territoire de ressources numériques, dont les infrastructures Très Haut Débit :

  • Accélérer le déploiement du THD pour raccorder 100% des locaux normands à la fibre optique (FTTH) à l’horizon 2025,
  • Assurer le déploiement de la fibre (FTTH) dans les sites prioritaires publics et d’intérêt économique en prenant en compte l’équité territoriale des déploiements.

A ce jour, la Région a engagé 240 millions d’euros, dont 31,6 millions d’euros de crédits FEDER pour le déploiement du THD en Normandie.

Environ un tiers des locaux (foyers, entreprises et collectivités) normands sont raccordables à la fibre optique. Les déploiements devraient s’achever en 2025. La construction des réseaux optiques va se concentrer sur 6 à 7 ans, au lieu d’une prévision estimée à 12-13 ans.

L’ensemble des lycées de Normandie est fibré, avec 98 liaisons en fibre activée, et 37 liaisons en fibre noire.

La Région Normandie soutient l’EPFN pour la rénovation des friches en Normandie

Depuis 2007, l’EPF Normandie (Etablissement Public Foncier Normandie) et la Région proposent des dispositifs opérationnels aux collectivités locales pour la mise en œuvre d’une politique d’aménagement durable du territoire normand :

  • traitement et reconversion des friches (démolition, dépollution, réhabilitation clos-couvert),
  • restructuration pour l’habitat,
  • application de minoration foncière, pour encourager au développement des logements aidés,
  • développement des éco-quartiers par le dispositif de régénération urbaine,
  • mise en place d’expérimentations : revitalisation des centres, secteurs des gares, villes de la reconstruction…,
  • observation et stratégie foncières, animation régionale autour de la thématique du foncier

Fin 2019, 83% des fonds engagés pour l’aménagement durable du territoire concernent le traitement des friches (73,5 millions d’euros), l’application de minoration foncière pour le développement de logements aidés (4 millions d’euros), les expérimentations, notamment la revitalisation des centres, ou les études portant sur la réhabilitation de secteurs de gares… (2,9 millions d’euros).

Publié dans RÉGION NORMANDIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article