PROFITEZ DU CONFINEMENT POUR LIRE

Publié le par ANCRE DE MARINE

PROFITEZ DU CONFINEMENT POUR LIRE

Dans les années trente, le monde se passionne pour l’exploration polaire. Les fulgurants progrès de l’aviation avec Lindbergh, Mermoz et tant d’autres offrent une nouvelle voie à la course aux Pôles : la voie des airs.

En 1928, un dirigeable italien, commandé par Umberto Nobile, s’écrase sur la banquise après avoir survolé le pôle Nord. L’accident enflamme l’imagination du public. Plusieurs pays, pour des raisons humanitaires mais aussi pour le prestige des couleurs nationales, préparent des expéditions pour porter secours aux naufragés du Pôle.

Tandis que le Pourquoi-Pas ? du commandant Charcot fait force voiles vers l’expédition en détresse, la France interrompt les essais d’un hydravion ultra-moderne, le Latham 47, alors en pleine préparation pour le record de traversée Est-Ouest de l’Atlantique.

Piloté par le lieutenant de vaisseau Guilbaud, le Latham 47 décolle du plan d’eau de Caudebec-en-Caux, sur la Seine. Guilbaud fait escale à Bergen, en Norvège.

Roald Amundsen, le plus célèbre, sans doute le plus grand explorateur polaire de tous les temps, monte à bord... L’équipage se complète avec Leif Dietrichson, mécanicien hors-pair. Le 18 juin, à 16 heures 05, alourdi par le carburant, le Latham 47 s’arrache au plan d’eau de Tromsö, agité par de fortes rafales...

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

PROFITEZ DU CONFINEMENT POUR LIRE

Publié dans ÉDITIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article