ALLEMAGNE : LE PARTI ‘‘AFD’’ FAIT INTERDIRE LE HEZBOLLAH

Publié le par Jean-Patrick GRUMBERG

ALLEMAGNE : LE PARTI ‘‘AFD’’ FAIT INTERDIRE LE HEZBOLLAH

Le parti Allemand « d’extrême-droite » AfD fait interdire le Hezbollah : 1.050 terroristes recherchés ce matin

En pleine pandémie mondiale de coronavirus, l’Allemagne interdit toute activité du Hezbollah, y compris son « aile politique », une abstraction inventée pour continuer à fournir des armes à l’armée libanaise.

Des centaines d’unités antiterroristes et de policiers allemands se sont déployés dans tout le pays ce jeudi matin, pénétrant dans des mosquées, des maisons et des associations religieuses dans le cadre d’une enquête portant sur 1.050 personnes soupçonnées de liens avec le groupe terroriste libanais Hezbollah financé par l’Iran.

La série de raids à l’échelle nationale – la plus grande opération anti-terroriste depuis des années – a eu lieu jeudi en début de journée après que le ministère de l’Intérieur ait classé toute activité liée au puissant groupe chiite comme étant liée au terrorisme.

Cette décision marque une rupture avec la politique antérieure de l’Union européenne qui avait inventé l’existence de deux branches, une militaire et une politique au groupe, afin de pouvoir vendre de l’armement à l’armée libanaise sans avoir l’air de fournir le Hezbollah – une distinction en réalité inexistante.

La source de la sécurité allemande, qui n’a pas l’autorisation d’informer les médias sur la question, a confirmé que les raids effectués tôt le matin avaient permis de détenir immédiatement un grand nombre des principaux suspects de la liste. L’annonce officielle a indiqué que les arrestations ou les détentions se poursuivraient « au cours des prochains jours ».

« Nous en trouverons la plupart », dit la source de la liste de 1.050 noms. « Il s’agit pour la plupart de résidents légaux qui ne se cachaient pas avant l’annonce. »

Cible principale des raids : les organisations religieuses

L’objectif principal des raids de jeudi était une série d’organisations religieuses basées dans plusieurs Lander (états) allemands qui ont ouvertement collecté des fonds et fait pression pour obtenir un soutien politique pour le groupe, qui bénéficie d’un soutien important de la diaspora libanaise dans le monde entier.

Plus forte organisation terroriste mondiale

Le Hezbollah est largement considéré comme l’acteur non étatique le plus puissant au Moyen-Orient.

  • Il dispose de dizaines de milliers de combattants et d’un arsenal moderne d’armements.
  • Il a une présence importante au travers de toute l’Amérique du sud, et est engagé à grande échelle dans le trafic de drogue afin de financer ses opérations terroristes.
  • Un responsable belge de la lutte antiterroriste qui a travaillé en Afrique pour surveiller l’implication du groupe, a déclaré que l’organisation terroriste est également impliquée dans le commerce des « diamants du sang » et autres ressources naturelles.
  • Le gouvernement actuel du Liban est composé de membre de l’organisation terroriste.

« Le ministre de l’intérieur Horst Seehofer a interdit l’organisation terroriste chiite Hezbollah en Allemagne », a tweeté un porte-parole du ministère jeudi matin alors que les raids commençaient.

« L’organisation est donc fondamentalement contre le concept de compréhension internationale, indépendamment du fait qu’elle se présente comme une structure politique, sociale ou militaire », a déclaré le communiqué du ministère de l’Intérieur, selon le service d’information de Reuters.

L’AfD a forcé l’Allemagne à agir contre le Hezbollah afin de protéger Israël

Petr Bystron, porte-parole de l’AfD au sein de la commission de la politique étrangère du Bundestag allemand, a déclaré : « Il y a presque un an, le 6 juin 2019, l’AfD a déposé une motion visant à mettre hors la loi le Hezbollah en tant qu’organisation terroriste et à abolir la distinction absurde entre une branche « politique » et une branche « militaire » du Hezbollah. L’Allemagne est devenue le lien le plus important au monde pour les trafics d’armes et de drogue du Hezbollah, avec lesquels il finance la terreur contre Israël. Le Hezbollah compte environ 1.050 membres actifs en Allemagne, qui recrutent et collectent des fonds.

Notre motion a été rejetée par les autres partis en juin, puis soumise à nouveau à l’automne et rejetée une nouvelle fois le 18 décembre.

Cependant, grâce à notre pression, ainsi qu’à celle d’Israël, de l’ambassadeur américain Richard Grenell et du reportage de Benjamin Weinthal* dans le Jerusalem Post, nous avons pu forcer les autres partis à adopter au moins une version édulcorée de notre projet de loi, exigeant l’interdiction des « activités du Hezbollah ». C’est cette motion que le ministre de l’intérieur Horst Seehofer met enfin en œuvre, cinq mois plus tard, et presque un an après que nous ayons déposé la question pour la première fois.

Avec l'aimable autorisation de Jean-Patrick Grumberg,

Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous.

C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

L’IMAGE DU JOUR, PARCE QUE VOUS LE VALEZ BIEN (il faut ouvrir l’article pour la voir)

Jean Patrick Grumberg est journaliste.

Dans les années 70, il a travaillé sous la direction de Georges Wolinski à Charlie mensuel, puis a été chef d'entreprise, lobbyiste.

Il est contributeur au site de Pamela Geller, Dreuz.info, et d'autres médias anglophones et francophones comme Cnews.

* Benjamin Weinthal, le journaliste du Jerusalem Post cité par Petr Bryston, et qui a publié plusieurs reportages destinés à révéler les activités illégales et de financement du terrorisme par les membres du Hezbollah en Allemagne est un ami de Dreuz, avec qui nous avons travaillé pour faire fermer les comptes bancaires et PayPal de plusieurs organisations antisémites de BDS (Boycott, Désinvestissent et Sanctions contre Israël) en France.

Publié dans DREUZ INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article