ET SI TOUT CELA C’ETAIT POUR VIRER DONALD…

Publié le par Patrick ROBERT

ET SI TOUT CELA C’ETAIT POUR VIRER DONALD…

Politique fiction ce que je vais raconter ? Paranoïa d’un esprit dérangé qui voit des complots partout ?

Peut-être, mais certaines constatations sont bien troublantes.

C’est au printemps 2018 que Trump a lancé son offensive commerciale contre la Chine en relevant de 25% les droits de douane sur certains produits de base importés de Chine.

Après moult péripéties, cette guerre commerciale a atteint son point culminant fin 2019 et a connu un « calme relatif » depuis.

Dans le même temps, l’économie américaine, grâce ou à cause des mesures énergiques, voire brutales, de Trump connaissait un essor économique sans précédent avec une croissance record, un retour au quasi plein emploi, une indépendance énergétique grâce au pétrole et au gaz de schiste.

Bref America was back !

Les USA avaient retrouvé une apparente solidité grâce à leurs trois piliers fondamentaux : la bourse (qui est en pratique le système de retraite), l’indépendance énergétique (les USA étaient devenus exportateurs de pétrole et de gaz) et l’emploi (grâce à la réindustrialisation forcée).

Tout cela était de bon augure pour une réélection de Donald dans un fauteuil.

Mais pendant ce temps, à l’autre bout du monde, dans une contrée éloignée de l’ex Empire du Milieu, un Chinois de Wuhan avait attrapé un virus qui allait se répandre plus vite qu’une trainée de poudre au point de mettre en confinement  (ou tout comme) la moitié de la planète.

Et ce au moment même ou grisé par ses succès et en pleine campagne électorale, Donald avait « autre chose à faire » que de s’occuper de cette bestiole qu’on devait lui présenter comme une insignifiante grippette. Après tout, nombreux étaient « celles et ceux » qui ont dit la même chose, y compris en France.

Seulement voilà, cette bestiole s’avère être une belle saloperie qui allait vitre ébranler les USA par leur talon d’Achille : leur système de santé quasi inexistant. Et ce fut vite l’hécatombe au point de transformer Rhode Island en gigantesque cimetière, puis le chômage de masse, accompagné du « dévissage » de la bourse et enfin, cerise sur le gâteau, la chute des cours du pétrole à 20/25 dollars le baril alors que le pétrole de schiste n’est rentable qu’à partir de 55 dollars.

Donc faillite retentissante de l’industrie du schiste..

America is out !

En quelques mois, la bestiole Chinoise apparue « comme par hasard » aura réussi à gagner la bataille que tout plein d’ennemis extérieurs et bon nombre d’ennemis intérieurs avaient perdue : Abattre Donald !

Mais tout cela, c’est de la politique fiction, bien sûr : « Le Spectre » et James Bond, ça n’existe pas.

 

EDOUARD PHILIPPE MENACE MÊME SON PORT D’ATTACHE !

Patrick ROBERT 

Chef d'entreprise

 

Publié dans Patrick ROBERT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article