L’AVENIR DE NOS ENFANTS

Publié le par Daniel JUBERT

L’AVENIR DE NOS ENFANTS

Le deuxième tour des élections municipales a sérieusement verdi les métropoles à commencer par Rouen où les écologistes ont eu une grande part dans la victoire très nette de Nicolas Mayer-Rossignol.

L’avènement de cette majorité beaucoup plus soucieuse de l’environnement que la précédente va avoir des conséquences sur notre territoire.

Tout d’abord c’est la première fois que les tenants de la municipalité de Rouen se prononcent nettement contre le projet de contournement Est de cette ville. Ce projet des années 70 était, au fil des ans et des contraintes budgétaires, devenu autoroutier. L’Etat, n’ayant pas les moyens de construire une quatre voies arrivant au Rond Point des Vaches, avait fait appel à une société d’autoroutes qui avait exigé, afin de justifier un péage, un rallongement de ce contournement par le « barreau Eurois » jusqu’au péage d’Incarville.

Cela signifiait un viaduc énorme pour franchir la Seine près de la base de loisir de Poses et une saignée supplémentaire dans la forêt de Bord au dessus de Léry.

Ce projet funeste initié par les élus socialistes de la métropole n’est pas encore abandonné, mais ce revirement est de bonne augure. Comme si une nouvelle génération d’élus, plus sensible aux enjeux de notre cadre de vie, avait pris la place des farouches partisans de ce contournement. Déjà le département de l’Eure avait repris le vœux de la Case qui était très réticente...

L’autre point positif est la priorité donnée par le nouveau maire de Rouen au projet de Tram-Train EVREUX-LOUVIERS-ROUEN. La Région Normandie a commandité une étude à la SNCF dont les conclusions seront livrées en septembre. D’ores et déjà, la liaison Louviers Rouen semble validée même si il faut s’attendre à des difficultés pour le terminal en ville.

Pour l’autre partie Louviers-Evreux il faut une réelle volonté politique !

Faire en sorte que toutes les communes de la vallée de l’Iton soient reliées à Evreux, Louviers ou Rouen présente un intérêt écologique évident. Avec la réduction du trafic hallucinant sur la 154 et la baisse de la pollution, cette liaison douce est réellement indispensable entre les trois villes. Certains se prononcent pour une voie parallèle à l’autoroute, mais le vrai parcours passe par la vallée de l’Iton sans nuire au projet de voie verte. Il faudra user de persuasion et de pédagogie car on a raconté n’importe quoi aux habitants de cette vallée comme si un véritable train passerait au bout de leur jardin.

Ces deux annonces de la nouvelle équipe Rouennaise redonne du courage à ceux qui se désespéraient d’une situation figée par des responsables qui manquaient à tout le moins d’une vision d’avenir.

C’est en effet du futur de nos enfants qu’il s’agit et il est grand temps de se mobiliser.

UN MODÈLE DE DÉMOCRATIE

Daniel JUBERT,

Conseiller Départemental de Louviers

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nono 02/07/2020 16:57

https://contournement-est.fr/tram-train-rouen-evreux

nono

acid'eure 01/07/2020 07:00

je vous fiche mon billet que les premiers contestataires au tram train seront les verts, comme d'hab !!!!

FRAUDIN Gilles 04/07/2020 13:55

Je suis vert et tous les verts sont avec moi pour le projet, pour autant il y en a qui disent n'importe quoi, mais ce ne sont pas les verts