LA FRANCE DE CAMPAGNOL

Publié le par Christian COMBAZ

Quand Henri Leconte se fait battre en finale de Roland Garros en 88, il félicite le public "pour avoir compris son jeu".

Il se pourrait bien qu'Emmanuel Macron soit sur la même ligne psychologique désastreuse, celle de la perversion narcissique pour qui l'essentiel est de faire illusion même dans la défaite.

Publié dans Christian COMBAZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article