L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Publié le par Daniel HAMICHE

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Eure

Tombes vandalisées à Lieurey

C’est à l’occasion de travaux de nettoyage que des employés municipaux ont constaté, le 11 juin, qu’une dizaine de tombes avaient été vandalisées à coups de masse.

Aucun “tag” aucune inscription n’ont été relevés.

Source : La Gazette du Patrimoine, 6 juillet 2020.

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Aveyron

24 tombes dégradées à Flagnac

24 tombes du cimetière communal de Flagnac ont été dégradées dans la journée du mardi 7 juillet 2020… Deux semaines auparavant, ce même cimetière avait déjà été victime d’actes de vandalisme.

Selon la presse locale, les vandales seraient deux enfants : un garçon de 12 ans et une fillette de 10 ans…

On croit rêver ! Quelle éducation ont reçue ces deux gamins pour commettre de tels actes ?

Sources : Centre Presse, 8 juillet 2020

; France 3 Occitanie, 8 juillet 2020

(merci J. F. R. pour ce signalement)

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Lot

Un pilleur récidiviste de troncs d’églises arrêté

L’homme, un quinquagénaire, se révèle être un récidiviste du pillage des troncs d’églises, notamment dans le Tarn-et-Garonne. Sa dernière tentative avortée dans le presbytère de la paroisse de Carbonne (Haute-Garonne), en juin dernier, a permis, grâce à des témoignages de l’interpeller le 2 juillet dans le Lot. Il devait comparaitre devant le tribunal correctionnel de Toulouse ce lundi 6 juillet.

Source : La Dépêche, 5 juillet 2020

(merci J. F. R. pour ce signalement)

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Essonne

Incendie suspect dans l’église Saint-Paul de Corbeil-Essonnes

L’enquête est en cours, mais des indices laissent imaginer une origine criminelle. L’église Saint-Paul avait été « taguée de façon agressive » il y a deux ans. Les gendarmes ont constaté une tentative d’intrusion dans la salle attenante des catéchismes…

C’est vers 4h30 ce samedi 4 juillet qu’un habitant demeurant non loin de l’édifice a donné l’alerte.

Cette petite église construite en 1911 était surtout fréquentée depuis une vingtaine d’année par la communauté franco-polonaise et réunissait régulièrement plus de deux cents fidèles. D’ailleurs, une messe avait encore été célébrée la veille.

Le père Andrzej Barnas ne comprend absolument pas comment son église a pu être ainsi mutilée, mais il rappelle qu’il y a deux ans elle avait été taguée de façon très agressive.

Malgré l’intervention rapide de nombreux pompiers, l’intérieur de l’édifice est ravagé et nous ignorons pour le moment si la restauration sera envisageable. On ignore aussi pour le moment les causes de l’incendie, mais les gendarmes ont remarqué qu’une salle toute proche, utilisée pour le catéchisme, a subi une tentative d’intrusion.

Pour les habitants du quartier c’est « comme pour Notre-Dame mais en plus petit »…

Voir disparaître sous les flammes un patrimoine familier, que l’on soit pratiquant ou non, est toujours un déchirement.

Si l’incendie est d’origine criminelle, nous espérons que les auteurs seront identifiés et sévèrement punis pour leurs actes.

Source : La Gazette du Patrimoine, 4 juillet 2020

(merci E. D. pour ce signalement)

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Val-de-Marne

Un cimetière vandalisé à Mandres-les-Roses

Ce sont des plaques du columbarium du cimetière municipal, qui ont été détruites à coups de parpaings et de pierres…

Ces actes odieux ont sans doute été commis entre vendredi 10 juillet après-midi et samedi matin 11 juillet.

Aucun tag ni inscription. La police scientifique s’est rendue sur les lieux samedi après-midi. La mairie n’a pas déposé plainte car si le cimetière lui appartient, les niches où se trouvent les cendres des défunts, sont des concessions privées. Il revient donc aux familles de porter plainte, ce que certaines ont déjà fait et ce à quoi la mairie les encourage.

Source : Le Parisien, 14 juillet 2020.

Dans une France où la majorité du clergé fait la sourde oreille, et la plupart des ‘‘Politiques’’, à commencer par le Président Macron, financent par divers moyens les mosquées, (dons de terrains, mises à disposition de bus, livraisons de repas...) il serait judicieux qu’ils se souviennent que la France est une terre Chrétienne et qu’à ce titre et, au nom de la liberté des cultes, ils prennent des mesures draconiennes pour éradiquer les vandalismes d’Églises et les profanations de cimetières Chrétiens.

Un grand MERCI à Daniel Hamiche (*)

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE
L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

(*) Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

Publié dans CHRISTIANOPHOBIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article