ALBIN CHALANDON, UN DES DERNIERS BARONS GAULLISTES

Publié le par VILDENAY

ALBIN CHALANDON, UN DES DERNIERS BARONS GAULLISTES

Agé de 100 ans, Albin Chalandon est décédé ce mercredi 29 juillet.

C’est Éric Dupond-Moretti, un de ses successeurs comme Garde des sceaux, qui a rendu hommage à un Grand Serviteur de la République :

ALBIN CHALANDON, UN DES DERNIERS BARONS GAULLISTES
ALBIN CHALANDON, UN DES DERNIERS BARONS GAULLISTES

Rachida Dati, qui fut aussi une excellente successeuse à la tête de ce ministère et qui a été parrainée par Albin Chalendon a reçu la nouvelle de sa disparition avec une immense tristesse en déclarant à l’AFP : « Albin Chalandon a changé ma vie. C'est quelqu'un qui m'a tout donné. Il m'a donné ma liberté, m'a permis de m'émanciper, il m'a aidée quand ma mère était gravement malade, ma famille dans les épreuves et dans ma vie professionnelle. J'avais un amour infini pour lui et je me dis : s'il n'avait pas été là, qu'est-ce-que je serais devenue ? »

Gérald Darmanin, a salué la vie et la mémoire du dernier des barons gaullistes, qui a rejoint ses compagnons tels que Jacques Chaban-Delmas, André Malraux, Pierre Messmer ou Alain Peyrefitte…

Pour mémoire, Albin Chalendon est né le 11 juin 1920 à Reyrieux (Ain), licencié ès-lettres, Albin Chalandon entre dans la Résistance et participe à la Libération de Paris en 1944.

Inspecteur des Finances, il est appelé au cabinet de Léon Blum, dans le gouvernement provisoire.

Membre du RPF (Rassemblement du peuple français du général de Gaulle) Il crée en 1952 la Banque Commerciale de Paris, dont il sera président de 1964 à 1968. En 1958, il rejoint à nouveau le général de Gaulle et devient secrétaire général de l'UNR, puis secrétaire général adjoint de l'UDR. Député des Hauts-de-Seine en 1968 puis 1973, il est élu député du Nord en 1986.

Après être Ministre de l'Industrie sous Georges Pompidou, il devient ministre de l'Équipement et du Logement.

Sous le gouvernement de Chaban-Delmas, il présente le projet de de maisons individuelles bon marché pour les familles les plus modestes. Près de 65.000 «chalandonnettes» sont construites entre 1970 et 1972.

Albin Chalandon devient ensuite président du groupe Elf-Aquitaine de1977 à 1983). Il s’oppose vertement au plan de restructuration de la chimie lourde française sous Mitterrand. En 1986, il est nommé Garde des Sceaux dans le gouvernement de cohabitation de Jacques Chirac, où il mène avec succès une politique sécuritaire.

Grand'Croix de la Légion d'honneur et Croix-de-guerre 39-45, il était père de trois enfants. Albin Chalandon partageait la vie de la journaliste Catherine Nay.

 

VADE RETRO SIBETH NDIAYE !

 

Vildenay

 

Publié dans VILDENAY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article