L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Publié le par Daniel HAMICHE

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE
L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Hautes-Pyrénées

Cimetière vandalisé à Lannemezan

Les faits ont été constatés lundi matin 10 août…

Une trentaine de tombes ont été vandalisées au cimetière de Lannemezan : pots de fleurs cassés, plaques commémoratives brisées, croix renversées

Apparemment, les dégradations ont été faites de manière aléatoire, les tombes n’ayant aucun lien entre elles, certaines sont récentes, d’autres plus anciennes.

Aucune inscription de quelque nature que ce soit n’a été constatée. La gendarmerie a ouvert une enquête afin d’identifier les auteurs de cette profanation, qui ressemble a un acte aussi gratuit que parfaitement répugnant…

Source : La Dépêche, 11 août 2020

(merci M. S. pour ce signalement)

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Finistère

Dégradations à répétition dans une église d’Audierne

Un lecteur (merci J.W.M) m’a signalé, au soir 10 août, que l’église Saint-Joseph d’Audierne (Finistère) a été la cible de nombreuses dégradations.

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

« Je vous envoie la photo des affichettes apposées sur la porte de l’église d’Audierne dans le Finistère. Il y a quelques semaines des cierges ont été renversés et des croix gammées ont été tracées sur la nappe d’autel, par conséquent l’église est fermée en journée quand il n’y a pas de messe ».

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Pyrénées-Atlantiques

Deux églises vandalisées la même nuit…

L’église Saint-Grat d’Etsos et l’église Sainte-Marie-Madeleine d’Urdos, appartenant toutes deux à la paroisse Saint-Norbert-en-Aspe (diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron), ont été vandalisées dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 août.

« C’est un acte de vandalisme pur » confie Pierre Moulia, prêtre dans la commune d’Etsaut. Non présent au moment des faits, il confirme que l’église d’Etsaut a bien été visitée pendant la nuit par plusieurs personnes.

« Le maire a porté plainte car la porte a été fracturée à l’aide d’un pied de biche. De plus, la porte de la sacristie est également endommagée » explique Pierre Moulia.

À l’intérieur, les placards de la sacristie ont tous été ouverts mais rien n’a été dérobé. Seul un peu d’argent dissimulé dans le tronc à côté de [l’autel] de la vierge manque à l’appel.

« Les individus sont sortis par l’arrière du couvent, personne ne les a vus » ajoute le prêtre Pierre Moulia.

L’église de la ville d’Urdos a également été visitée durant cette nuit-là. Aucun objet n’a été dérobé mais la porte de la sacristie a elle aussi été forcée. Les deux églises sont maintenant fermées car l’enquête est en cours.

Source : Sud-Ouest, 9 août 2020.

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Manche

Calvaire vandalisé à Magneville

Un lecteur (merci T.C) me signale le 9 août, que le calvaire au lieu-dit la Croix-des-Aulnais à Magneville (Manche), a été abattu et l’effigie du Christ brisée en morceaux…

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Meuse

Insanités sur l’église de Cousances-les-Forges

Un lecteur (merci A.R.) m’avait signalé le 30 juillet dernier, une inscription insane tracée au feutre sur une marche de la porte de l’église Saint-Memmie de Cousances-les-Forges (Meuse).

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Malheureusement, la photo qu’il avait jointe à son message n’était pas exploitable. Il m’adresse aujourd’hui, 9 août, une image tout à fait explicite et je l’en remercie, mais il ignore quand elle a bien pu être tracée. Le lecteur n’est pas de la région et c’est une découverte qu’il a faite lors d’une promenade à Cousances-les-Forges.

De telles inscriptions sont fréquentes mais comme personne ne songe à les signaler, elles demeurent inconnues. N’hésitez donc jamais à nous transmettre vos découvertes de cette nature…

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Bouches du Rhône

Église taguée à Marseille

La page Facebook de Protège ton église a publié vendredi 7 août, un signalement reçu d’un de ses membres, à propos de tags constatés sur la façade d’une église qualifiée de « prieuré ».

Malheureusement ni le nom ni l’endroit précis ne sont indiqués. Une recherche iconographique sur les églises de Marseille ne m’a pas permis d’identifier cette église. D’autre part, on constate un grand nombre de tags sur la façade de l’édifice, visiblement tracés par des mains différentes et sans doute sur une longue période. Je ne signale donc que “pour mémoire” cette information peu précise, espérant qu’un lecteur de Marseille pourra nous éclairer.

Mise à jour : Un lecteur (merci S. Z.) me signale qu’il s’agit de l’église de la Mission de France (ancienne), rue du Tapis-Vert, qui est aujourd’hui un prieuré de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Deux-Sèvres

Vandalisme à répétition dans une église de Niort

Il semble que le dernier acte de vandalisme se soit déroulé dans la nuit du 6 au 7 août. J’avoue ne pas très bien comprendre la suggestion des autorités de fermer l’église Saint-André au public et aux fidèles dès lors que les actes de vandalisme ont été commis de nuit et que la nuit les portes de l’église sont évidemment fermées…

Les portes de l’église Saint-André dans le centre historique de Niort sont fermées jusqu’à la fin du mois d’août, voire plus depuis que le site a été le siège d’un vandalisme répété.

A trois reprises ces dernières semaines. Probablement dans la nuit, à chaque fois du jeudi au vendredi, plusieurs statues de l’église Saint-André ont été détruites partiellement ou en totalité.

Le Jésus-Enfant porté dans les bras de Saint-Antoine a été retrouvé en mille morceaux dont certains ont été “balancés” dans une poubelle voisine du monument.

La paroisse a déposé plainte au commissariat de police. En attendant, les autorités ont conseillé à la paroisse de maintenir les portes closes. L’église, en temps normal, est très visitée par des curieux amoureux d’art et d’histoire ou par des personnes désirant se recueillir.

Source : La Nouvelle République, 7 août 2020.

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

Somme

Tombes vandalisées au cimetière de Saveuse

Une quinzaine de sépultures du cimetière communal de Saveuse (Somme), ont été vandalisées le 4 août dernier.

Des plaques mortuaires ont été retournées ou cassées, des croix déplacées ou endommagées…

Des policiers se sont rendus sur les lieux pour prendre des photos des profanations et recueillir des indices. On suspecte une femme errante d’avoir commis ces méfaits.

Sources : Le Courrier Picard, 6 août 2020

Évasion FM, 7 août 2020.

Dans une France où la majorité du clergé fait la sourde oreille, et la plupart des ‘‘Politiques’’, à commencer par le Président Macron, financent par divers moyens les mosquées, (dons de terrains, mises à disposition de bus, livraisons de repas...) il serait judicieux qu’ils se souviennent que la France est une terre Chrétienne et qu’à ce titre et, au nom de la liberté des cultes, ils prennent des mesures draconiennes pour éradiquer les vandalismes d’Églises et les profanations de cimetières Chrétiens.

Un grand MERCI à Daniel Hamiche (*)L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

 

(*) Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue.l'Observatoire de la Christianophobie

Publié dans CHRISTIANOPHOBIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article