"LA PAIX EST À L'OMBRE DES SABRES" (proverbe Arabe)

Publié le par VILDENAY

"LA PAIX EST À L'OMBRE DES SABRES" (proverbe Arabe)

Ce 15 septembre 2020 restera un jour historique pour la paix au Moyen-Orient par la signature des Accords d'Abraham.

"LA PAIX EST À L'OMBRE DES SABRES" (proverbe Arabe)

Après l’Égypte (en 1982), l’Autorité palestinienne (1993), la Jordanie (1994) et la Mauritanie (1999) et grâce aux efforts déployés par le Président Donald Trump, les Émirats Arabes Unis, l’État du Bahreïn et Israël signent un accord de reconnaissance mutuelle et d’échanges touristiques et commerciaux.

De gauche à droite les drapeaux du Bahreïn, d'Israël, des Émirats Arabes Unis et des USA.

De gauche à droite les drapeaux du Bahreïn, d'Israël, des Émirats Arabes Unis et des USA.

En attendant la cérémonie de concrétisation de ce mardi à Washington, les drapeaux des trois pays flottent au-dessus de l’autoroute qui mène de Netanya à Jérusalem.

"LA PAIX EST À L'OMBRE DES SABRES" (proverbe Arabe)

Comme l’affirme le Premier ministre Israélien Benyamin Netanyahou :  « Une nouvelle ère commence dans les relations entre Israël et le Monde Arabe ». Et Donald Trump de « saluer une percée spectaculaire entre des GRANDS AMIS de Washington ».

 

"LA PAIX EST À L'OMBRE DES SABRES" (proverbe Arabe)

Selon leur habitude, le représentant de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas et le Hamas islamique, qualifient l’accord de « trahison » à la cause palestinienne. Ce qui ne devrait surprendre personne. En effet, le Peuple Palestinien est la victime de profiteurs qui de Yasser Arafat à Mahmoud Abbas et autres factions qui se disputent le pouvoir, préfèrent la guerre afin de récolter des millions de dollars (*), pour s'en mettre plein les poches, plutôt que la Paix où il faudra nécessairement construire et développer économiquement le pays.

Des négociations avec d’autres pays Arabes sont en cours et ce 2 septembre, l’Arabie Saoudite autorise l’utilisation de son espace aérien pour des vols vers « tous les pays ».

La France et le ‘‘machin €uropéen’’ se sont félicités timidement de cet accord, alors que Londres a salué « une étape historique qui voit la normalisation des relations entre deux grands amis du Royaume-Uni », tandis que Berlin, adepte de la langue de bois, y voit une « contribution importante à la paix ».

"La Paix est à l'ombre des sabres" (proverbe Arabe)

VADE RETRO SIBETH NDIAYE !

 

Vildenay  

(*) Les Palestiniens de Cisjordanie et Gaza sont parmi les plus importants bénéficiaires d’aide internationale. Sur 5 millions d’habitants 2,5 millions bénéficient d’une aide financière...

En 2016, 1,146 milliard de dollars d’assistance humanitaire a été affecté au Territoire palestinien, 4e bénéficiaire dans le monde.

En 2018, les Nations unies ont lancé un appel de 539 millions de dollars pour répondre aux besoins humanitaires en Palestine.

La Commission €uropéenne a alloué 20 millions d’euros de fonds humanitaires à la Palestine en 2017, dont :

800 000€ ont été débloqués en 2017 pour soutenir l’éducation et la protection des enfants, et 800 000€ supplémentaires pour financer des activités de coordination humanitaire.

L’Union €uropéenne est le plus grand fournisseur d’aide au Territoire palestinien, et le deuxième contributeur au budget de l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) avec 136 751 943 de dollars versés par la Commission européenne en 2015.

Depuis 2000, la Commission €uropéenne a fourni plus de 700 millions € à la Palestine.

La France a consacré à la Palestine, son premier bénéficiaire en aide humanitaire, une aide de 40 millions d’euros en 2015 (plus de 500 millions d’euros sur la période 2008-2017) répartis ainsi :

-Une aide budgétaire directe de 16 millions € à l’Autorité palestinienne pour la consolidation des institutions du futur Etat palestinien et le paiement des fonctionnaires ;

-une coopération mise en œuvre par l’Agence française de développement (AFD) de 11 millions d’euros.

L’UNRWA a reçu en 2017 de la part des Etats donateurs 1 121 228 375 dollars.

En janvier 2018, le gouvernement de Donald Trump a divisé par 2 l’aide financière des Etats-Unis qu’il prévoyait de fournir à l’UNRWA (la plus importante). Cela fut suivit de l’annonce de l’administration Trump en août 2018 de couper tous ses fonds à l’UNRWA.

En 2017, l’OCHA (le Bureau de la coordination des affaires humanitaires) a fourni une aide humanitaire au Territoire palestinien s’élevant à 159,7 millions de dollars. A la mi-2018, elle a versé 104,6 millions de dollars (sur un besoin de 539,7 millions au total sur l’année 2018).

Source : La Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Publié dans VILDENAY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article