BIDEN PRÉSIDENT, MA RÉFLEXION DU JOUR

Publié le par Jean-Patrick GRUMBERG

BIDEN PRÉSIDENT, MA RÉFLEXION DU JOUR

Les médias étaient si pressés de se débarrasser de Donald Trump, qu’ils ont annoncé prématurément le nouveau président, triomphalement.

Ça ne correspond à aucune loi, car les Etats n’ont même pas encore certifié leurs élections. Ils ont jusqu’au 8 décembre. Je vais être honnête jusqu’au bout : il y a quatre ans, certes avec une tronche de six pieds de long, ils avaient fait la même chose au même moment.

Savez-vous pourquoi il n’y a pas eu de fraude massive en 2016 ? Ils savaient qu’Hillary Clinton serait gagnante, et n’avaient pas besoin d’organiser une fraude électorale.

Un noir a été deux fois élu au poste de président. Une femme a été élue vice-présidente. Une femme noire a été élue au poste de vice-présidente. Et la priorité que Joe Biden a exprimée dans son premier discours, c’est de lutter contre le racisme.

Citez-moi un pays à majorité blanche qui a élu un président noir. Je n’en vois pas. Mais c’est l’Amérique qui est raciste.

La gauche ne veut pas que les gens soient heureux, qu’ils s’épanouissent et réussissent, sinon elle ne pourrait pas être élue. Le racisme existe, sans aucun doute possible, mais pour ne pas qu’il disparaisse, la gauche le maintien en vie sous perfusion, car un noir qui se sent victime de racisme vote Démocrate.

Je vous livre en conclusion mes pensées profondes

  1. La première, j’ai besoin de faire un ajustement personnel professionnel. Je ne sais pas, au moment d’écrire ces lignes, de quelle façon je vais couvrir la politique américaine et mondiale. Je ne veux pas tomber dans la critique systématique, trop facile et pas constructif. Mais je n’ai aucune raison de contempler dans l’indifférence, ou de participer à une destruction que je vois venir en la justifiant.
  2. Deux, je ne sais pas si les avocats de Trump trouveront assez de preuves pour corriger les chiffres, confondre les tricheurs, et établir les vrais résultats.
  3. Certitude absolue : il y a eu fraude massive, organisée avec talent, préparée de longue date, de multiples façons, directement inspirée des dictatures, des républiques bananières et des pays d’Amérique latine où tout ce que nous avons observé est monnaie courante. L’interdiction des observateurs Républicains (définitivement le camp des lents à la détente) dans les centres de dépouillement n’a aucune explication, à part cacher quelque chose de pas clair. Mais comme passer au rouge, ce qui compte, c’est de ne pas se faire prendre.
  4. J’ai reçu des dizaines de messages d’amis désespérés, déprimés. Une amie proche m’a écrit : « Je respire plus !!! » Je ne ressens pas cela parce que rien n’atteint jamais mon moral : je ne vois que les immenses beautés de la vie. Ma réponse à mes amis : la vie continue.
  5. LIBERTÉ D’EXPRESSION : LA FRANCE DERRIÈRE LA RUSSIE…

     

     

     

     

     

  6. © Jean-Patrick Grumberg

    avec l’aimable autorisation de Dreuz.info.

    Jean Patrick Grumberg est journaliste.

    Dans les années 70, il a travaillé sous la direction de Georges Wolinski à Charlie mensuel, puis a été chef d'entreprise, lobbyiste.

    Il est contributeur au site de Pamela Geller, Dreuz.info, et d'autres médias anglophones et francophones comme Cnews.

    Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Publié dans Jean-Patrick GRUMBERG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article