PROSPECTIVES PRÉSIDENTIELLES 2022 (5)

Publié le par Denis Szalkowski & Charlem

PROSPECTIVES PRÉSIDENTIELLES 2022 (5)

Naïveté, inconséquence et incompétence

A l’occasion de l’affaire des écoutes de la NSA révélées par Edward Snowden en 2013, j’avais entendu Ayrault et Fabius, alors 1er ministre et ministre des affaires étrangères de François Hollande, nous expliquer qu’ils ne savaient pas !

Faut-il être aussi naïf et incompétent pour ne pas comprendre que nous nous sommes fait piller nos données dès 2001 ?

Et lorsque Montebourg alerte Valls et Hollande – sous le charme et l’emprise d’un certain Emmanuel Macron – sur le danger du démantèlement d’Alstom par General Electric, ils n’ont pas compris, en vendant l’entreprise aux Américains, que nous devenions totalement dépendants au niveau de l’achat de nos turbines dans des secteurs stratégiques de l’économie française comme la Défense et le nucléaire !

LA SYMPHONIE DE 2022
 
 
 
Denis Szalkowski 
PROSPECTIVES PRÉSIDENTIELLES 2022 (5)
PROSPECTIVES PRÉSIDENTIELLES 2022 (5)

Ce 12 octobre, à l’occasion de la publication de son nouveau livre ‘‘L’équilibre est un courage. Réparer la France’’, dans les colonnes du Figaro, le Général d’Armée Pierre de Villiers explique à Alexandre Devecchio sa démarche, ses inquiétudes, ses propositions et sa «nouvelle façon de servir». Extraits :

Les élites ont-elles cessé de croire à la nation ?

Formulons un constat et soulignons une lueur d’espoir. Le constat, c’est que c’est un vrai sujet. Il y a un certain nombre de gens au sommet de l’État qui croient davantage au nouveau monde, à la mondialisation heureuse, au tout technologique qui apporterait le bonheur, au seul intérêt financier, à leur propre rationalité...

Je crois que la majorité des Françaises et des Français reste attachée à la France, à la nation. Regardez l’incendie de Notre Dame : il a suscité un élan collectif, rappelé un sentiment d’appartenance.

Ce sentiment national mérite d’être retrouvé, mérite d’être répété parce que les Français l’attendent. Une des raisons d’ailleurs de la popularité des armées c’est qu’elles incarnent cette forme d’intelligence collective au service de valeurs, cet héritage de la nation.

Je me suis engagé corps et âme pendant 43 années au service de la France et la lueur d’espoir, c’est que je constate que par rapport aux années 70, quand j’ai été à Saint-Cyr, ce sentiment national a plutôt progressé ces dernières années. Cette fierté française mérite d’être cultivée. Elle sera le moteur de la réconciliation.

(Suite vendredi prochain)

PROSPECTIVES PRÉSIDENTIELLES 2022 (5)

Publié dans PROSPECTIVES 2022

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article