A VAL DE REUIL, ON MET LA CHARRUE AVANT LES BŒUFS !

Publié le par la-petite-souris-normande.over-blog.com

  LE-GOULAG-TOME-I-PAGE-31_0.jpeg

 ( Le Goulag Tome I - Dimitri)

 

Le 27 septembre 2010, dans la série ‘‘Les dessous chocs de Val de reuil’’, nous relations combien les feux de poubelles sont récurrents dans la cité contemporaine…

 

Trois feux d’origine criminelle ont été allumés ces trois derniers jours dans les immeubles du quartier Mendès-France près de la mairie…

 

C’est ainsi que depuis la nuit du mardi 19 octobre, les habitants de ce quartier se retrouvent sans chauffage.

 

En effet, sans électricité, pas de fonctionnement des pompes qui font circuler l’eau des radiateurs.

 

Dans un précédent article, nous émettions des doutes profonds sur la sécurité indispensable autour des arrivées de gaz !

 

Ne serait-il pas plus judicieux pour la sécurité des Rolivalois, que la Police municipale effectue des rondes à pied sur la dalle. En ouvrant les yeux lors de leurs promenades, ils remarqueraient toutes les ‘‘incivilités’’ et les dégradations que les habitants constatent quotidiennement avec la rage au cœur d’être obligés de se taire.

 

Il est plus qu’urgent que la municipalité exige de l’Immobilière Basse Seine de sécuriser les sous-sols avant qu’il n’arrive un drame dont Municipalité et bailleur seront coresponsables : Ils auront été assez avertis !

 

Procéder à des installations pouvant mettre la vie des gens en danger sans se soucier de sécuriser préalablement les sites, c’est comme on dit dans nos campagnes normandes :

Mettre la charrue avant les bœufs.

 

souris

 

 

 

 

La petite souris Normande

Publié dans LA PETITE SOURIS

Commenter cet article

Berthe des marais contemporains 21/10/2010 10:12


Mettre la charrue...et ne pas assurer la sécurité de ses concitoyens.