APARTHEID ET GHETTO N'EXISTENT PAS EN FRANCE Mr VALLS !

Publié le par la-petite-souris-normande.com

gdv

lmetsaCe mardi, le chef du gouvernement dénonçait devant la presse :  « l’apartheid territorial, social et ethnique » et d’ajouter « des maux qui rongent notre pays ». Et de continuer par « Ce qui a tué une partie de la République, c’est évidemment la ghettoïsation, la ségrégation territoriale, sociale, ethnique, qui sont une réalité... »

Et les bobardiers des médias (BFM, i<télé, Europe1,RTL, les multiples radios d’État de "Radio France" (hors France Culture) d’attribuer au 1er ministre le qualificatif du « parler vrai » !!!

Comme à son habitude Valls dépasse l’entendement. Et il prononce ces paroles sans rigoler, faut l’faire !

Après "Je suis Charlie" on continue l’opération séduction PS à l’instar de ses copains de "Touche pas à mon pote" et autre droit de l’hommisme.

Puis, Valls a de nouveau défendu la «lutte contre les inégalités» alors que c’est Hollande et les députés socialistes, qui ont aggravé fiscalement les petits revenus.

"Apartheid et Ghetto" n'existent pas en France !

En Afrique du Sud ou en Pologne, c’était une volonté gouvernementale.

Pour mémoire, l’apartheid était une politique de ségrégation raciale dite de "développement séparé" affectant des populations selon des critères raciaux ou ethniques dans des zones géographiques déterminées. Le ghetto était un quartier imposé aux Juifs, notamment en Pologne, lors de la dernière guerre mondiale.

Les "minorités visibles" en France peuvent recevoir gratuitement des soins, un enseignement et prétendre à n'importe quel poste à partir du moment où elles ont une compétence à faire valoir !

Reprendre les termes d’Apartheid et de Ghetto, c’est conforme à la dialectique socialo-marxiste pour essayer de récupérer les électeurs des quartiers dits "sensibles".

Ce qui est époustouflant de la part d’un 1er ministre socialiste, c’est qu’à l’instar des dictatures soviétiques qui adoraient gommer des photos ceux qui étaient tombés en disgrâce, il oublie sciemment de préciser que 20 régions sur 22 sont dirigées par des socialistes depuis des dizaines d’années.

Qu’ont fait les socialistes sous Mitterrand et Jospin pour éviter ce constat ?

A défaut des sempiternelles paroles oubliées dès le lendemain, aucun gouvernement n’a imposé des solutions durables, sauf…

Sauf Jean-Louis Borloo qui a pris l’initiative de la rénovation urbaine : PNRU, ANRU…(voir détails en fin de l’article)

Depuis l’arrivée d’Hollande et la politique désastreuse de "l’écolo" Cécile Duflot, jamais il n’y a eu si peu de logements de construits depuis la Libération...

Or, si l’on veut insuffler de la mixité sociale, il faut combattre la pénurie de logements et lancer un plan Marshal de l’emploi afin de remédier à l’état de fait d’aujourd’hui, à savoir qu’il y a 200.000 offres d’emploi pour 5 millions de chômeurs !

A moins de nous démontrer le contraire, le 1er Ministre et son Président prononcent des mots qui sonnent faux et qui ne veulent rien dire.

Au lieu de nous rabâcher leurs élucubrations sur la Révolution (en oubliant la Terreur), souhaitons que Saint-Just se trompe quand il proclamait : « Un peuple n'a qu'un ennemi dangereux, c'est son gouvernement ! ».

 

    employe-bureau-etoileb-032     

 

Vildenay

 

 

MESURES BORLOO

Création d'un programme national de rénovation urbaine PNRU qui prévoit profondément de rénover le parc de logement locatif social, en 2004-2008 : 200.000 destructions de logements insalubres et autant de constructions et de réhabilitations, ainsi que 400.000 résidentialisations afin de renforcer la sécurité dans les immeubles; apparition d'un nouvel outil de financement, l'ANRU), développement économique des quartiers prioritaires

Création d'un Observatoire national des ZUS, dont l'objectif est d'améliorer la mixité sociale dans ces quartiers et définition de 41 nouvelles ZFU.

La procédure de rétablissement personnel (offrant une seconde chance aux personnes surendettées du fait d’un accident de la vie tel que chômage, veuvage, divorce ou maladie) et des dispositions diverses (telles que la réforme de la gestion et gouvernance des HLM ou le surclassement des communes comprenant une ou plusieurs ZUS).

 


Publié dans VILDENAY

Commenter cet article