CAFÉ RADICAL

Publié le par la-petite-souris-normande.com

CAFRAD.JPG

Publié dans COMMUNIQUÉS

Commenter cet article

Sylvia Mackert 28/10/2013 19:53

@ acid'eure,
vous auriez dû venir au débat et participer à la discussion, car des professionnels de la petite enfance et des enseignants et familles d'accueil ont parlé. Vous auriez pu vous expliquer avec eux.

acid'eure 25/10/2013 15:57

en effet le sujet n'est pas de parler de leonarda la futur agrégée des lettres qui oublie d'aller en cours 22j sur 26 (sauf sortie scolaire evidemment, pas folle la guepe quand meme)

quand aux familles d'accueils, tant qu'eelles seront controlées pars des assistantes sociales totalement inefficaces !!!!!

Sylvia Mackert 25/10/2013 01:11

il y a famille d'accueil et famille d'accueil et auparavant elle était chez une "nounou" qui elle apportait de l'affection, donc ne désespérons pas, il y a sûrement aussi de nombreux cas positifs,
sinon cela n'existerait plus en France, le placement d'enfants. Je connais quelqu'un qui aurait aimé élever sa fille et cela fait 10 ans que celle-ci est placée en famille d'accueil et tout près
d'ici. La maman peut la récupérer pour les vacances ou le weekend, parfois. Je l'ai connu lors d'un stage d'insertion, elle a juste un niveau scolaire faible et des difficultés pour lire et écrire,
donc on a jugé qu'elle ne serait pas capable de s'en occuper. C'est vite fait d'enlever les enfants à quelqu'un, mais est-ce un bien ou un mal ? c'est peut-être aussi une aide pour la mère, sinon
les juges n'auraient pas décidé ce placement. Essayons de voir le bon côté. Il y en a beaucoup à Louviers qui ont connu le placement de leurs enfants. Et sont-ils maltraités pour autant ?

Quant à Léonarda, c'est encore différent et ce n'est pas le sujet ici. Elle est punie pour les bêtises de son père qui a participé à des cambriolages, une des raisons de l'expulsion de toute la
famille. Elle devrait dire "merci papa" (au sens figuré bien sûr)

Sylvia Mackert 24/10/2013 19:51

Il faut du courage pour publier sa vie, même sans citer de nom.
Elle défend l'enfance maltraitée et la vie de famille qu'elle aurait aimé avoir et qu'elle n'a pas eu. Beaucoup sont dans le même cas, du moins en ce qui concerne ceux, qui n'ont pas eu la vie de
famille qu'ils auraient souhaité avoir et qui s'investissent donc pour que d'autres puissent y accéder et être protégés.

Aurait-elle fait ce combat si le destin ne l'avait pas frappé ? J'ai appris une phrase autrefois quand j'étais malheureuse et qu'on me disait "à quelque chose malheur est bon". Il faut savoir
transformer le mal en bien, ce qui n'est pas forcément chose facile.

J'ai lu le livre et j'irai à ce rendez-vous vendredi soir.

la-petite-souris-normande.com 25/10/2013 00:29



Famille d'accueil ? C'est ce qu'a proposé Hollande à la Rom... Incroyable et terrifiant !