CLIMAT : 10 ARGUMENTS SCEPTIQUES QUI NE TIENNENT PAS LA ROUTE

Publié le par la-petite-souris-normande.com

la-derive-des-continents.jpgCLIMAT

10 arguments sceptiques

qui ne tiennent pas la route

par Roy W. Spencer

traduit par skyfall.fr 

2/4

2. L’effet de serre viole la seconde loi de la thermodynamique

La deuxième loi peut être écrite de différentes façons, mais l’une d’elle est que le flux net d’énergie doit se diriger du corps le plus chaud vers celui le plus froid. L’effet de serre ne contredit pas cela. La violation apparente de la 2ème loi semble naître du fait que tous les corps émettent un rayonnement IR… y compris un corps plus froid vers un corps plus chaud. Le flux net de rayonnement thermique se dirige toujours néanmoins du corps chaud vers le corps froid. Même si vous ne croyez pas à l’existence d’un flux bidirectionnel, et que le flux a un seul sens… le débit dépend de la température de ces deux corps, et changer la température du corps plus froid va changer la vitesse de refroidissement (et donc la température) du corps plus chaud. Donc, oui, un corps froid peut faire d’un corps chaud un corps encore plus chaud… comme lorsque vous mettez des vêtements.

3. Le CO2 ne peut être responsable du réchauffement parce que le CO2 émet des IR aussi vite qu’il en absorbe

Non. Quand une molécule de CO2 absorbe un photon infrarouge, le parcours moyen dans l’atmosphère est si court que la molécule transmet de l’énergie aux molécules environnantes avant qu’elle ne puisse (en moyenne) émettre un photon infrarouge dans son état temporairement excité. Il est également important de préciser que la vitesse à laquelle une molécule de CO2 absorbe des IR est pratiquement indépendante de la température, mais la vitesse à laquelle il émet des IR augmente fortement avec la température. Il n’est pas nécessaire qu’une couche d’air émette autant d’IR qu’elle en absorbe… en fait, en général, les taux d’émission et d’absorption IR sont très loin d’être égaux.

4. Le CO2 refroidit ne réchauffe pas l’atmosphère

Cet argument est un peu plus subtil car l’effet de serre refroidit l’atmosphère supérieure, et réchauffe la basse atmosphère, par rapport à une situation sans gaz à effet de serre. Puisque tout absorbeur d’IR est également un émetteur IR, une molécule de CO2 peut à la fois chauffer et refroidir.

(A suivre)

Source 

Illustration Lustucrutedu27


Publié dans GILDEVER

Commenter cet article