FRANÇAIS DE SOUCHE AYANT ENCORE DE L'HUMOUR

Publié le par la-petite-souris-normande.com

jmajdf.JPGJe m’appelle Jules Frémont de Braincourt…

Et c’était un enfer.

Maman est née Guillemette de Beaurivage, mais personne ne le sait.

J’ai 2 frères et 2 sœurs, nous sommes une famille qu’on qualifiait autrefois de « banale », mais qui est devenue exceptionnelle.

Nos parents nous ont élevés dans la plus pure tradition de la religion catholique : Baptême, confirmation, communion solennelle, sans pour autant nous « couper » de notre siècle.

Nous avons toutes et tous un téléphone portable et une connexion Internet, maman nous laisse aller aux concerts « de notre âge ».

Maman ne « travaille pas », elle s’occupe de ses 5 enfants et de « faire marcher la maison ».

Papa est ce qu’on appelle un « haut fonctionnaire », il est inspecteur divisionnaire aux impôts.

Nous vivons dans la maison familiale que maman a hérité de son papa, ancien consul de France en Afrique.

Donc tout va bien, me direz-vous.

Eh bien non…

Mon problème, c’est mon nom.

Jules Frémont de Braincourt, c’est pourtant bien Français !

Papa m’a montré un jour la généalogie de la famille, impressionnant !

Seulement voilà, je suis trop « Français » !

Au lycée, il y a beaucoup de « camarades » qui se moquent de mon nom, qui me « taxent » systématiquement d’être d’extrême droite, je n’essuie que brimades et insultes, je retrouve des croix gammées sur mes affaires, on me traite de « facho », de « collabo », de raciste.

Sans parler de ce qu’on menace de faire à ma mère…..

Alors, j’ai voulu changer de nom, m’appeler André Frémont, par exemple, tant il est difficile de nos jours d’être un « Français ordinaire de pure souche ».

Et puis, ce n’est pas moi qui ai choisi mes origines.

Mais voilà, c’est impossible…

J’en ai tellement assez de toute cette vie que j’ai décidé un changement radical : J’ai vu sur Internet qu’en se convertissant à une autre religion, on pouvait changer son nom et son identité et avoir enfin la paix.

On pouvait être enfin « comme tout le monde ».

C’est ce que j’ai fini par faire.

Je m’appelle à présent Youssouf Nour.

Cela peut se traduire par « Joseph Lumière ».

C’est beaucoup moins joli que Jules Frémont de Braincourt, mais au moins je suis devenu « anonyme ».

JFB

Publié dans LE CASAR D'HUMOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article