François-Xavier PRIOLLAUD VOUS REND COMPTE (5/5)

Publié le par la-petite-souris-normande.com

FX AFFICHE2

 

Séance plénière du lundi 18 mars 2013

 

 

SCHÉMA RÉGIONAL CLIMAT-AIR-ÉNERGIE

Le Schéma régional Climat- Air-Energie (SRCAE) est élaboré en application de la loi « Grenelle 2 » du 12 juillet 2010.

Il doit fixer, à l’horizon 2020 et 2050, les orientations et les objectifs régionaux en matière de :

-maîtrise de l’énergie

-réduction de la pollution atmosphérique (il remplace le Plan régional de la Qualité de l’Air), réduction des gaz à effet de serre.

-valorisation du potentiel énergétique terrestre, de potentiel énergétique renouvelable, et de récupération de l’énergie et d’efficacité énergétique.

Il comporte en annexe le Plan Régional Eolien déjà adopté par la Région.

C’est un document d’orientation non prescriptif.

Il permet à la Région de définir sa stratégie d’adaptation face aux effets du changement climatique.

Les objectifs du SRCAE sont ambitieux :

-diminution de la consommation d’énergie de 20% en 2020 et 50% en 2050 par rapport à 2005 ;

-la production d’origine renouvelable multipliée par 3 d’ici à 2020, soit 16% de la consommation finale d’énergie de la région essentiellement par la biomasse et l’éolien terrestre et offshore ;

-la diminution des émissions de gaz à effet de serre de 23% en 2020 et 75% en 2050.

Voici la position défendue par mon groupe en séance plénière :

Une consultation publique limitée

Sur 1437 structures consultées, une quarantaine de contributions ont été transmises …. Cela reste très limité comme consultation publique.

Pas un mot sur le nucléaire !

Les rédacteurs de ce document ont réussi l’exploit d’établir un schéma climat-air-énergie en occultant totalement la production énergétique d’origine nucléaire !

Dans une région qui a 2 centrales et 6 tranches de production nucléaire, dans une Normandie où la production nucléaire représente une filière industrielle à haute valeur ajoutée et employant plusieurs milliers de personnes, il n’est nullement question des avantages fournis par la production nucléaire pour atteindre les objectifs fixés dans ce schéma.

Or il sera difficile à la France d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée en matière de réduction des GES sans le développement de  l’énergie nucléaire

Un défaut rédhibitoire : établit à l’échelle de la seule région Haute-Normandie, ce schéma avait vocation à avoir une dimension interrégionale normande et être établit avec la Basse-Normandie.

Dans ce domaine, la coopération normande était évidente pour démultiplier les effets en terme d’emplois et d’implantations industrielles… Encore une occasion ratée !

Anoter que les professionnels, eux, ont décidé de jouer collectif et normand.

Une douzaine d’entreprises normandes se sont lancées dans la mise en œuvre collective d’un système de management de l’énergie dans l’industrie.

Les objectifs pourront-ils être atteints ?

Compte-tenu de la proportion de consommation énergétique de l’industrie et  du raffinage en Haute-Normandie, il semble très difficile de croire aux objectifs fixés sans avoir recours à un développement du nucléaire…. Sauf à parier sur la réduction du potentiel industriel et le déclin du raffinage.

Ce schéma va à l’encontre d’un maintien et un développement du raffinage : que dirons-nous aux salariés de Petroplus ?

Avec ce schéma, vont forcément s’imposer de nouvelles contraintes environnementales aux repreneurs hypothétiques du site… De quoi les décourager et les faire fuir !

L’agriculturereprésente 1% de la consommation régionale d’électricité et on lui demande encore des efforts alors que ce secteur est déjà soumis à des règles environnementales très contraignantes.

S’agissant des transports :

-La Ligne nouvelle Paris Normandie (LNPN) est présentée comme un élément important pour donner des capacités supplémentaires au fret ferroviaire (pour éviter la pollution due au transport routier) : mais elle est limitée à la désaturation du Mantois et de la gare de Rouen . Or son utilité est fonction de sa globalité jusqu’au Havre et notamment le Port du Havre.

-Contournement Est : rien sur cet axe essentiel notamment pour la réduction de la pollution sur l’agglomération rouennaise.

 

Au vu des éléments, je me suis abstenu – ainsi que les membres de mon groupe « Pour  une  Nouvelle Normandie » – lors du vote sur ce Schéma régional Climat-Air-Energie.

 

FX AFFICHE3François-Xavier PRIOLLAUD

Conseiller régional de Haute-Normandie

Membre de la Commission permanente

fxpriollaud@gmail.com

 

Commenter cet article