INTERVIEW EXCLUSIVE DE PHILIPPE-EDOUARD COUTAGUIN-JONCOURT

Publié le par la-petite-souris-normande.com

ladle.JPGINTERVIEW EXCLUSIVE DE

PHILIPPE-EDOUARD COUTAGUIN-JONCOURT,

LE NOUVEAU BOURGMESTRE DE SOULVIRE !

Le nouveau bourgmestre de Soulvire nous reçoit dans son bureau de la mairie, en  centre-ville.

Le décor sobre de ce bureau contraste étrangement avec les fastes du précédent bourgmestre, Tom Durand.

Une simple table posée sur deux tréteaux en plein milieu de la pièce, en plein centre.

L’homme semble fatigué par des journées de travail harassantes, ses traits sont tirés et son habituelle et impeccable raie au milieu, au centre, n’est plus qu’un lointain souvenir.

« L’heure est aux économies » lance fièrement PECJ. »

« Vous n’avez pas idée de la situation financière de Soulvire, les élus doivent donner l’exemple », poursuit-il.

La petite souris : « Comme dirait votre adjoint Freddy Groual, une question me brûle les lèvres : On vous a souvent fait le reproche de ne pas être originaire de Soulvire, mais de quelle région êtes-vous PECJ ? »

PECJ : « Mais de la région Centre, naturellement, d’où voulez-vous que je vienne ? D’ailleurs Hervé Morin et moi-même avons l’intention d’implanter fortement le Nouveau Centre en Normandie. Le Centre  doit être présent partout ! »

La petite souris : « Mais si le Centre est majoritaire, il n’y aura plus ni droite, ni gauche, il n’y aura que le Centre ! »

PECJ (un peu agacé) : « Certes, mais on n’en est pas encore là , revenons à Soulvire, je vous prie »

La petite souris : « Quels sont vos projets immédiats pour Soulvire ? »

PECJ : « La situation financière de Soulvire est notre préoccupation centrale, néanmoins nous envisageons avec mes plus proches adjoints, Jeanne Lélu et Freddy Groual un certain nombre d’actions visant notamment à redynamiser le  Centre–Ville »

La petite souris : « Fort bien, mais pouvez-vous nous en dire plus ? »

PECJ : « Vous savez combien je suis attaché à la concertation avec les habitants de Soulvire, eux seuls sont le centre de mes préoccupations et rien ne sera fait sans leur accord, néanmoins, je puis évoquer quelques idées :

-       Jeanne Lélu souhaite redonner vie au centre-ville le dimanche, c’est pourquoi elle étudie la mise en place d’une procession dominicale pour la grande messe le matin et les Vêpres l’après-midi. Voilà une mesure simple susceptible de reconstituer le tissu social !

lp.JPG-       Freddy Groual, quant à lui, envisage de systématiser chaque samedi soir la tradition du bal des pompiers. Cette mesure montre quel attachement nous avons pour la jeunesse et notre désir d’avoir à Soulvire une démographie dynamique ! Connaissant Freddy Groual, nul doute qu’il saura payer de sa personne pour y contribuer et montrer l’exemple, comme il l’a toujours fait !

lbdp.JPG-       Quant à moi, j’étudie un concept nouveau : La création d’un centre d’études sur les opportunités politiques offertes par le Nouveau Centre, à la demande d’Hervé Morin. C’est un think tank auquel sont conviés tous les Soulviriens à sensibilité centriste, y compris les sympathisants de l’ex MoDem. L’ambition est de créer, à terme, un vaste complexe « Le Centre mondial du Centre » à la place de l’ancienne gare. Ainsi La gare de Soulvire deviendra le Centre du Monde, en lieu et place de celle de Perpignan.»

«Voilà quelques projets simples, peu coûteux et susceptibles de redonner du lien social, c’est un point Central !»

La petite souris : «Excellent, PECJ !, mais nous ne voulons pas abuser de votre temps, pouvons-nous vous poser quelques questions « spot », afin de mieux vous connaître ?»

PECJ : «Comme dirait mon ami Freddy Groual : Affirmatif !»

La petite souris : «Votre auteur préféré ?»

PECJ : «Edgar Morin»

La petite souris : «Votre homme politique préféré ?»

PECJ : « Hervé Morin »

La petite souris : « Votre musicien préféré ? »

PECJ : « Christian Morin »

La petite souris : « Votre roman préféré ? »

PECJ : « Maurin des Maures »

La petite souris : « Votre film préféré ? »

PECJ : « Léon Morin prêtre, c’est un film que je regarde souvent en compagnie de Jeanne Lélu, voyez plutôt :

 


 

La petite souris : « Votre humoriste préféré ? »

 

PECJ : « Daniel Morin »

La petite souris : « Votre lieu de vacances favori ? »

PECJ : « Center Park »

La petite souris : « Et pour vos enfants ? »

PECJ : « le centre de loisirs de Soulvire »

La petite souris : « Quel avenir pour vos enfants ? »

PECJ : « Qu’ils fassent d’abord l’école Centrale et s’inscrivent chez les jeunes centristes ».

La petite souris : « Quel poste occupiez-vous au football ? »

PECJ : « Avant-centre »

La petite souris : « Votre geste technique favori ? »

PECJ : « Le centre tir »

La petite souris : « Et pour finir, votre devise ? »

PECJ : « La balle au Centre ! ».

D’un geste discret, Jeanne Lélu qui attend pour venir présenter au bourgmestre son projet de procession, cantiques à l’appui puisque la chorale de l’école de musique est présente, nous signifie que l’entretien est terminé.

Nous nous éclipsons donc discrètement, non sans avoir laissé au bourgmestre ce nécessaire à coiffure, tant il est vrai qu’il importe que son « look » et surtout sa coiffure soient à la hauteur de ses grandes compétences.

 bshs.JPG

 

PS : « Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »

 

La semaine prochaine :

"La grande déprime de Luc-Ernest Toujours"



Publié dans LE CASAR D'HUMOUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article