JEAN LASSALLE A L’ÉCOUTE DES CITOYENS

Publié le par la-petite-souris-normande.com

A-l-ecoute.JPG

Dans le monde politique, Jean Lassalle n’est par un élu normal, c’est juste un homme à l’écoute des citoyens. Et, chez les parlementaires , cela devient rare.

Il est vrai que Jean Lassalle n’a pas non plus un parcours ordinaire : Technicien agricole dans l’hydraulique et l’aménagement du territoire, il est créateur d’entreprise.

À 21 ans, il est un des plus jeunes maires de France. Cinq ans plus tard, il est élu conseiller général du canton d'Accous et entre au conseil général des Pyrénées-Atlantiques comme benjamin.

Élu Député en 2002, il se fait remarquer un an plus tard en entonnant dans l'hémicycle l'hymne occitan (Se canta), pendant les questions au gouvernement, pour obtenir le maintien d'une gendarmerie près du tunnel du Somport.

Le 7 mars 2006, il entame au Palais Bourbon, une grève de la faim pour faire pression sur le gouvernement afin d’éviter la délocalisation d'une usine du groupe Toyal Europ employant 150 salariés dans la vallée d'Aspe. Après une perte de 21 kgs, une baisse de tension critique, il est hospitalisé d'urgence le 14 avril réveillant par là-même le ronron confortable des Jacques Chirac et Dominique de Villepin afin d’obtenir satisfaction et sauver les emplois.

Depuis avril 2013, il entreprend un voyage à pied de l'Assemblée nationale à Dunkerque pour aller, « à la rencontre des Français »

Dans la foulée, il ouvre un blog : http://la-marche-2013.over-blog.com/ afin de «  partager ma marche à la rencontre des Français avec vous grâce à ce blog. J’invite chacun à faire ce qu’il pourra, ce qu’il osera, pour m’aider à vaincre l’indifférence du monde qui nous entoure ».

Ce jeudi 13 juin, il écrivait : « Après deux mois de marche et plus de 1200km parcourus à travers le Val d’Oise, l’Oise, la Somme, le Pas de Calais, le Nord, l’Aisne, les Ardennes,la Meuse,la Meurthe-et-Moselle et la Moselle, l’heure est venue pour moi de faire un premier rapport d'étape.

« Je me dois en effet de rendre compte de ce que cette marche m’a permis de voir, d’entendre, et de donner un large écho à la centaine de témoignages recueillis chaque jour sur le terrain et au travers des cahiers de l'Espoir »

Ce week-end, de passage à Paris, Jean Lassalle répondait aux questions de tous ceux qui sont attentifs à sa marche citoyenne au cours d’un pique-nique Républicain au Champ de Mars. Il évoqua notamment le lien brisé entre les Français et leurs représentants.

« Après avoir parlé, je reprendrai ma marche de l’endroit même où je me suis arrêté ce jeudi 13 juin. »

Par ces temps de morosité ambiante, de torpeur et de désillusion engendrées par un président, un gouvernement et les élus gauchos-bobos-verdos, il est réconfortant de voir briller une petite étoile d’espoir, grâce à la volonté d’un élu du peuple qui, une fois n’est pas coutume, s’intéresse à ses concitoyens.

Monsieur Lassalle, à bientôt de vous recevoir en notre belle Normandie.

 

Publié dans VILDENAY

Commenter cet article

GERVOIS 20/06/2013 09:08

Quelques phrases recueillies samedi 15 juin à Paris ,Assemblée Nationale :
"Les violents commencent à parler " ;
" si tu es Fort ,tu ne seras pas obligé de monter sur les tables ,Si tu aimes le soleil et le ciel ,l'automne ,le printemps ....tu ne seras pas obligé de frapper " .Père de J. Lassalle
" Si on ne fait pas d'utopie ,d'idéalisme ,il ne faut pas faire de Politique ".
"La Politique ,c'est Aimer ,c'est Servir " .
"La Démocratie ne tue pas le débat "