LA LEÇON DE FOOTBALL

Publié le par la-petite-souris-normande.com

lldfb.JPGLa France retrouve peu à peu son rang de grande nation footballistique sur des bases de plus en plus solides.

Qu’a-t-on fait pour en arriver là ?

A-t-on changé radicalement toutes les structures du football en France ?

Non, elles ont fait leurs preuves et nos centres de formation sont les meilleurs du monde.

On a tout simplement mis à la tête de l’équipe de France un homme très compétent et très motivé qui ne s’occupe et ne parle que de football, et tout le reste suit naturellement.

Ce n’était donc pas la peine de « tout chambouler » dans le football Français.

La France va mal, très mal.

Alors on entend de partout « il faut tout réformer, tout changer » et surtout cette phrase qui ne veut strictement rien dire « il faut changer de logiciel ».

Comme si la France était un ordinateur qu’il suffisait de reprogrammer !

Les institutions de la 5ème république ont fait leurs preuves.

Nous avons en France une bonne et belle constitution.

Son adaptation aux temps modernes ne nécessite que 2 réformes, d’ailleurs prévues de longue date par le général de Gaulle :

-   La suppression du sénat

-   La réforme territoriale

Le sénat est un machin qui ne sert strictement à rien et qu’on n’a plus les moyens de se payer.

Le fameux mille-feuilles territorial est un monstre d’inefficacité qui sert surtout à « caser les copains » et qui coûte une fortune au contribuable.

L’autre aspect des choses, c’est la réforme du statut de l’élu.

Aquoi pensent les élus Français dans leur grande majorité ?

Ase faire réélire, pas à s’occuper de leurs concitoyens.

Etre élu, c’est devenu un métier et malheur à celui ou celle qui n’est pas capable de faire autre chose.

Regardez le cas de ce pauvre Martin qui traîne pitoyablement sa misère et sa rancœur…

Et observons aussi ce qui se passe au niveau national : On ne parle que de la présidentielle qui aura lieu dans un an et demi….

Il me semble qu’il y a d’autres sujets de préoccupation plus « brûlants »…

Tant qu’il n’y aura en France que des élus qui ne pensent qu’à leur réélection, des pilotes de ligne qui ne songent qu’à préserver leur statut, des syndicalistes qui ne représentent qu’eux-mêmes, un patronat insipide uniquement soucieux de son propre sort, des routiers qui menacent de bloquer le pays à la moindre réforme, et on pourrait citer des exemples à l’infini, chaque « joueur » de l’équipe jouant sa propre partition, il sera impossible de gagner.

Et ce ne sont pas les exhortations du style de celles de cette allumée de Ségolène Royal avec son fameux « Tous ensemble » qui changeront quelque chose.

Il faut des actes, pas des paroles et un Didier Deschamps à la tête de la nation France.

Et je suis sûr qu’il y en a, même beaucoup.

   Le Scarabée Noir. 

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Commenter cet article