LE BLOGNOTES DE VILDENAY

Publié le par la-petite-souris-normande.com

FLORANGE2.JPG

 

Les promesses n’engagent que ceux qui les entendent ! 

Ainsi les hauts fourneaux de Florange se sont éteints et les sidérurgistes d’Arcelor-Mittal ont déposé une stèle en mémoire des « promesses non tenues » et des « trahisons » successives de François Hollande. Frédéric Weber, porte-parole du syndicat FO a expliqué que « Cette stèle est le symbole des promesses non tenues de Hollande et du manque de courage du gouvernement qui a capitulé face à Mittal ». Sur la stèle est gravé « Ici reposent les promesses de changement de François Hollande faites aux ouvriers et à leur famille ». Comme disait Chirac : « les promesses n’engagent que ceux qui les entendent ! »

 


Délit de justice

Un trombinoscope de personnalités publiques épinglées sur un panneau portant comme inscription « mur des cons » par des magistrats pouvant un jour être en charge de les juger, c’est non seulement indigne, mais ce devrait être passible d’une sanction exemplaire : interdit d’exercer de rendre la justice ! C’est ce qui se passerait dans toute entreprise ou administration qui licencierait pour faute grave !

 

non-a-l-austerite.JPGL’austérité, ça suffit !

Ce 25 avril, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de l'émission « Des paroles et des actes ». Comme à l’habitude, nous avons subi les questions stupides des journalistes fidèles à la ligne de la pensée unique. Tous ces « beaux messieurs-dames » ont montré une fois de plus qu’ils étaient sourds et aveugles à la montée du mécontentement du peuple de France.

Le point fort aurait pu être la confrontation avec le socialiste Jacques Attali. Enfin, pouvait-on s’attendre à ce que Jacques Attali argumente sur la question de savoir comment la France pouvait sortir de la crise autrement que par l’austérité imposée aux classes moyennes depuis 30 ans. La surprise fut d’entendre l’interlocuteur de Jean-Luc Mélenchon s’aligner sur les thèses du leader du Front de Gauche avec un bémol : OK à tout ce que tu proposes, cher camarade, à condition que ce soit une démarche européenne. A défaut de faire cavalier seul, Attali clôt le débat par un jugement à l’emporte-pièce : « Ceci est inapplicable à l'échelle nationale, ça nous conduirait à la Corée du Nord ! » Faute d’arguments, voilà encore des propos fidèles au leitmotiv actuel des ténors socialistes : ou vous êtes avec nous, ou vous êtes fascistes !

Comme clamait le Général De Gaulle :  « Pourquoi continuer à faire l’Europe, si on n’aboutit à rien ? » 


Gif ecole livres (23) Vildenay

Publié dans VILDENAY

Commenter cet article