LE NOUVEAU CONCEPT SOCIALISTE : LE LIBÉRALISME RÉGLEMENTÉ

Publié le par la-petite-souris-normande.com

lncs.JPGLa loi Macron va enfin « libérer les forces vives du pays » et permettre le retour de la croissance, donc de l’emploi.

Superbe, magnifique, bravo !

Tenez, ceux qui le souhaitent vont pouvoir travailler le dimanche !

Excellent !

Enfin, ce n’est pas tout à fait cela.

Le travail du dimanche va être strictement encadré par un carcan réglementaire afin de garantir que tous les acquis sociaux seront préservés et afin d’éviter que ces infâmes patrons n’exploitent pas encore plus ces  pauvres salariés qui n’ont pas la choix.

C’est la parfaite illustration du concept « néo-socialiste » : le libéralisme réglementé.

Vous verrez que le travail du dimanche va être un bide complet.

Non pas parce que le principe en lui-même est mauvais pour un pays aussi touristique que la France, mais parce que l’environnement réglementaire va être tellement lourd que tout le monde sera découragé.

Et on dira sur les plateaux de télé « Vous constatez bien que le travail du dimanche, c’était une mauvaise idée » !

C’est l’approche socialiste, celle qui consiste à créer de gigantesques usines à gaz autour de réformes très simples, les rendant ainsi inopérantes, comme le CICE pour les PME par exemple.

Dire qu’on libère de plus en plus, alors qu’on entrave de plus en plus par tous ces systèmes de seuils notamment, c’est se moquer du monde, pour rester poli…

Lundi, les taxis vont bloquer la capitale pour protester contre la concurrence sauvage des voitures avec chauffeurs.

De leur point de vue, on peut les comprendre les taxis : ils achètent fort cher des licences, sont soumis à toutes sortes d’obligations et voilà qu’on permet une concurrence sauvage avec un service moins cher et tout aussi efficace.

Je me demande bien ce qu’attend le gouvernement pour réglementer tout cela…

Remarquez, ce n’est pas bien grave : On va bientôt pouvoir reprendre l’autocar pour aller faire ses courses le dimanche, comme au bon vieux temps : On ira à la « gare routière » et on mettra les courses et les colis sur la galerie du car, quel progrès !

lncs2.JPGCet autobus de la marque « Chausson » était baptisé « le nez de cochon », mais il n’était pas interdit aux Musulmans pour autant.

   Le Scarabée Noir. 

 


Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article