POUR UNE EUROPE ÉQUITABLE

Publié le par la-petite-souris-normande.com

europe.jpg

ILLUSTRATION SITE  : europa.eu

Les élections européennes auront lieu dans l’ensemble des 28 états membres du 22 au 25 mai 2014. Pour la France métropolitaine elles sont fixées au dimanche 25 mai et au samedi 24 pour certains départements et collectivités d’Outre-Mer. Le résultat de ces élections influencera bien entendu, en juin prochain, le choix du futur président de la Commission Européenne. Pour cette 8ème législature, le nombre de députés européens passe de 766 à 751. L’Allemagne perd 3 sièges mais la France conserve les 74 qu’elle détenait.

La France, si elle veut que sa population renoue des liens de confiance avec la classe politique, devrait veiller et éviter à ce que l’Europe soit la roue de secours des élus « éconduits », notamment aux dernières élections municipales.

Le fonctionnement du Parlement avec son organisation et ses lieux de travail est très complexe :

-Strasbourg pour le siège où se tiennent les 12 périodes de sessions mensuelles de 4 jours y compris la session budgétaire,

-Bruxelles où ont lieu les 6 périodes de sessions plénières additionnelles de 2 jours,

-Luxembourg où sont installés le secrétariat général et ses services.

Pour éviter des coûts de fonctionnement à la hauteur de la complexité de cette organisation, il serait peut être judicieux d’envisager une réforme structurelle importante du Parlement.

L’Europe est une jeune adulte qui a grandi trop vite, passant de 15 états membres en 1995 à 25 en 2004 et depuis le 1er juillet 2013 à 28 dont seulement 18 sont dans la zone « €uros ». Les tailles différentes, les modes d’organisation institutionnelle variés, mais surtout la grande disparité économique des états membres, tendent à favoriser le nivellement par le bas au lieu de tirer vers le haut le train de vie des populations. C’est le sentiment de beaucoup de citoyens, qui devant la paupérisation toujours plus grande, sont tentés de se laisser séduire par le chant des sirènes des anti-européens.

L’Europe, avec l’accroissement du nombre des états membres, repousse toujours ses frontières, mais on peut légitimement se poser la question : jusqu’où s’étendra-t-elle ? Car son étendue géographique pose, de toute évidence, le problème de la libre circulation des biens et des personnes -sans aucun contrôle-. Si cela peut être un bien en soi, force est de constater que nous ne vivons pas dans une société vertueuse. Faire respecter, dans la dignité de chacun, les us et coutumes particuliers des états, s’affranchir de réseaux mafieux, s’impose.

Mais si on ne peut pas avoir, côté liberté de circulation, le beurre et l'argent du beurre, qu’au moins un vivre ensemble tant soit peu harmonieux soit garanti.

L’Europe est utile. Face aux grands blocs et aux pays émergents, il serait déraisonnable de croire qu’on peut vivre en autarcie ; l’union fait la force ! Mais il faut une Europe qui favorise la justice fiscale et sociale et harmonise le droit du travail pour que les états deviennent des partenaires complémentaires et ne se livrent pas une concurrence déloyale.

La France et l’Allemagne doivent rester les leaderships d’une Europe plus dynamique, plus audacieuse, plus ambitieuse mais surtout plus équitable et qui tienne compte des spécificités des nations.

Il faut une Europe qui apporte des solutions concrètes aux attentes des Français.

Une Europe qui, face à la mondialisation accepte de se réformer profondément, permettant à ses états, mais aussi à la France, de relancer ses industries, son agriculture et son économie.

Une Europe qui offre à nos jeunes une perspective d’avenir plus réjouissante, plus stable et donc plus sereine, une Europe qui leur facilite l'accès aux universités puis à l'emploi.

 

Lire aussi :  Pour la France, agir en Europe 

 

  -008   

 

  Eliane JD

 


 

Publié dans ELIANE JD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GERVOIS 30/04/2014 07:39

"Avançons ensemble sans gommer les différences " M.VALS
Quand le Premier Ministre PS ,s'exprime ainsi ,je l'entends et je pense que ,lui , a entendu les citoyens qui l'ont exprimé au dernier scrutin .
Se camper dans un affrontement "camp contre camp " est suicidaire et purement électoraliste.
Et nous commençons a être nombreux à le penser ....
" on a tort d'avoir raison les premiers " ;-)
Quant à F.BAYROU ",il a semé le grain de blé qui a pourri et finalement donnera de beaux épis " ;-)

acid'eure 29/04/2014 15:57

Bayrou ??? une fois à droite, deux fois à gauche, 1/2 fois au centre ??? Ce n'est plus un siège qu'il lui faut, mais une rangée de sièges !!! J'aime bien le centre, mais il y a des moments ou il
faut savoir choisir. Ce n'est pas en votant cet am une mesurette que l'on va sortir du bourbier ou l'on est.

GERVOIS 28/04/2014 22:46

Le MOUVEMENT DEMOCRATE n'est pas muet :F.Bayrou chez JJ.BOURDIN demain à 8 h 15 sur BFM.TV . L'ALTERNATIVE :UDI-MODEM n'a pas été invitée au débat sur les plateaux TELE ....d'où leur silence
apparent !

acid'eure 28/04/2014 10:41

Malheureusement quand on entend les discours droite comme gauche, rien ne sera fait pour sortir du bourbier europeen, misère, chomage, voilà ce qui attend l'Europe si rien n'et fait. Et ce n'est
pas l'ouverture aux USA qui va arranger les choses, bientôt plus d'agriculture non plus en France !!!! Quand on voir ce qui se passe en Ukraine, ha elle est belle l'europe de la prospérité, du
bonheur !!!! N'importe quel pays peut nous envahier d enos jours, nous ne sommes meme pas capable d'unir les europeens entre eux !!!! l'Europe est gouverné pars des technocrates qui n'ont rien a
faire du peuple !!!! (ok, c'est noir mais n'Est-ce pas c eque pensent bcp d ecitoyens d enos jours ????)

la-petite-souris-normande.com 28/04/2014 11:33



Ah l’€urope, l’€urope, l’€urope… cher acid’eure, quel
gâchis !


Le 25 mai, hors le taux d’abstention qui risque d’être fort élevé, il y
aura aussi le vote sanction contre Hollande et sa gouvernance corrompue.


L’Ump, l’Udi, le Modem semblent bien aphone. Et pour cause, ils savent
que très majoritairement les français rejettent cette Europe des marchands du Temple et des fonctionnaires qu’ils ont tacitement acceptée.


Cette €urope qui devait être "l’exemple" de la Paix, et qui, sous la
contrainte de l’Amérique, a commencé à déclarer la guerre en son sein contre la Serbie (qui avait lutté avec les Alliés contre le nazisme)…


Cette €urope qui conduit les peuples à l’€urostérité…


Cette €urope fonctionnarisée qui nous pond des réglementations à marcher
sur la tête…


Et je crains que le "coup de colère" d’Henri Guaino et des 40
parlementaires ne retombe comme un soufflet… A moins que ceux-ci franchissent le pas et décident publiquement de voter pour les listes "Debout La République".


A défaut, ce sera ouvrir un boulevard au Front National et un marche
pied pour l’Elysée !


Vildenay