SAUVONS LE RÉGIME DE L'AUTO-ENTREPRENEUR !

Publié le par la-petite-souris-normande.com

petition-poussins.JPGSauvons la liberté d'entrepreneuriat en France, sauvons le régime de l'auto-entrepreneur ! 

Nous ne devons et ne pouvons pas accepter la destruction du régime de l'auto-entrepreneur !

Le gouvernement vient d'annoncer à travers un communiqué de Madame Sylvia Pinel, Ministre du Commerce et de l'Artisanat, la mise à mort programmée des auto-entrepreneurs !

Cette exécution se manifeste sous la forme du projet de limitation dans le temps du régime de l'auto-entrepreneuriat, sans aucune concertation avec les partenaires sociaux et balayant aussi par la même occasion les recommandations du rapport de l'IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) et de l'IGF (Inspection Générale des Finances)pour améliorer l'auto-entrepreneuriat, rapport que le gouvernement avait pourtant lui même commandé !

Nous ne pouvons et nous ne devons pas accepter ce déni de démocratie sociale qui aboutirait à la mise en place de cette mesure injuste menant à la destruction de nos activités, de nos emplois et de la dynamique de la croissance entrepreneuriale en France !

C'est pour défendre l'avenir des auto-entrepreneurs et pour manifester au gouvernement notre refus de la destruction du régime de l'auto-entrepreneuriat que le mouvement des Poussins est né, les Poussins est un collectif composé d'auto-entrepreneurs et de citoyens, apolitiques, indépendants et transpartisans.

Nous avons choisi l'image des Poussins, car ils représentent symboliquement les auto-entrepreneurs : ils sont de petite taille mais ils vont devenir de grands Coqs, ils représentent la croissance de demain !

A travers cette pétition, le mouvement des Poussins lance un appel à tous pour sauver les auto-entrepreneurs et la liberté d'entreprendre en France !

La situation des auto-entrepreneurs était déjà fragilisée par la récente hausse des cotisations sociales et par l'injustice fiscale que représente le format actuel de la CFE pour les auto-entrepreneurs.

Maintenant, avec la proposition du gouvernement de limiter dans le temps le régime de l'auto-entrepreneur, la situation de celui ci devient très critique et le risque de briser l'intérêt de ce régime est immense.

Refusons la disparation programmée de l'auto-entrepreneuriat !

Non à la limitation dans le temps du régime de l'auto-entrepreneur ! La limitation dans le temps est une aberration économique qui mettrait en difficulté des centaines de milliers d'auto-entrepreneurs et entamerait par la même leurs pouvoirs d'achats. Entreprendre de développer une activité est quelque chose de difficile et qui ne se fait pas du jour au lendemain, laissez nous le temps de grandir et de croitre !

Non aux mensonges, contrairement à ce qui disent certains syndicats d'artisans et du secteur du bâtiment, les auto-entrepreneurs ne leur font pas de concurrence déloyale, l'IGAS et l'IGF, structures reconnues comme indépendantes de toutes pressions politiques ou d'action de lobbing, le confirme également dans leur rapport en préconisant noir sur blanc qu'il ne FAUT PAS limiter le régime de l'auto-entrepreneuriat dans le temps et que les auto-entrepreneurs ne causent nullement une concurrence déloyale !

Nous sommes des entrepreneurs comme les autres et nous réclamons que le gouvernement nous considèrent comme tels !

Soutenons et développons l'auto-entrepreneuriat, symbole du dynamisme de notre pays et de son immense potentiel d'entrepreneurs, un modèle de simplicité permettant à chaque citoyen de devenir entrepreneur, il fait vivre des dizaines de milliers de personnes, augmente le pouvoir d'achat de milliers d'autres et fait découvrir la vocation d'entrepreneurs à des centaines de milliers de citoyens !

Mettons en place un véritable parcours d'accompagnement pour les auto-entrepreneurs avec un véritable suivi personnalisé et un fléchage des financements pour les formations !

Sauvegardons les piliers du régime à savoir sa simplicité et sa gratuité de création et de gestion ainsi que le principe de : pas de chiffres d'affaire = pas de charges ou d'impôts à payer, création d'entreprises réalisables facilement et sans frais par internet ainsi que facilité pour la gestion administrative et comptable de son activité !

Corrigeons enfin l'injustice fiscale que représente le format actuel de la CFE pour les auto-entrepreneurs, nous demandons l'exonération de CFE pour les auto-entrepreneurs avec un chiffre d'affaire relativement faible (moins de 7 500 euros par an) et pour les auto-entrepreneurs ayant un chiffre d'affaire supérieur, nous demandons la modulation de la taxe CFE indexée sur un pourcentage du chiffre d'affaire de l'auto-entrepreneur, ce sont deux mesures phare, réalisables rapidement et qui permettrait d'équilibrer le régime, ces propositions sont d'ailleurs soutenues par l'IGAS et l'IGF dans leur rapport !

Nous demandons que le gouvernement écoute les revendications des organisations syndicales d'auto-entrepreneurs et prenne en compte le rapport de l'IGAS et l'IGF qui pose une solide base sur laquelle construire les négociations afin d'aboutir à des solutions concrètes pour l'avenir de l'auto-entrepreneuriat.

Nous avons besoin de vous, les auto-entrepreneurs, les travailleurs indépendants, les entrepreneurs des TPE-PME, les futurs créateurs d'entreprises, les salariés, les retraités, les étudiants, les citoyens, il est urgent d'agir pour sauver le régime de l'auto-entrepreneuriat ! Par delà l'avenir du régime de l'auto-entrepreneur c'est plus largement la question de la défense de la liberté d'entreprendre en France que nous devons soutenir !

Faites passer le message !

Essayons d'en faire parler dans les médias, de créer le débat sur le sujet, car s’il doit y avoir une victoire pour l'auto-entrepreneuriat et la liberté d'entreprendre en France, c’est d’abord et avant tout par votre mobilisation qu'elle passera !

Le régime de l'auto-entrepreneuriat c'est prés de 1 millions d'auto-entrepreneurs, le régime représente plus de la moité des créations d'entreprises en France, depuis la création du régime c'est plus de 15 milliards d'euro de chiffre d'affaire réalisés, dont 5,6 milliards rien qu'en 2012 et plus de 5 milliards d'euros d'impôts récoltés pour les caisses de l'État depuis la naissance du régime (Source INSEE).

Plébiscitée par plus de 80% des français, aussi bien de droite que de gauche, l'auto-entrepreneuriat dépasse les clivages politiques et promeut un accès à l'entrepreneuriat pour tous.

Ne cassez pas la machine à entreprendre de la France, la dynamique de croissance qu'elle représente et la fabrique à rêves et à projets qu'elle est pour prés d'un million de nos concitoyens est trop précieux pour être l'otage de lobbing.

Mais par delà les chiffres, l'auto-entrepreneuriat c'est surtout une formidable avancée sociétale et économique, c'est enfin la mise en place concrète du principe de liberté d'entreprendre, l'auto-entrepreneuriat a permis de démocratiser la création d'entreprise, désormais, chaque citoyen dans notre pays peut démarrer gratuitement et facilement son activité.

Cette aventure entrepreneuriale est portée par des centaine de milliers de citoyens, jeunes autodidactes, étudiants, salariés, retraités, créateurs d'entreprises qui ont pu se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise, ils représentent la force vive de notre pays, la limitation dans le temps briserait ces talents, nous le refusons fermement !

Montrons notre soutien aux auto-entrepreneurs ! Que tous ceux qui veulent se mobiliser pour sauver l'auto-entrepreneuriat et protéger la liberté d'entreprendre en France, signent cette pétition et la partagent autour d'eux !

Rejoignez nous également sur la page Facebook des Poussins et suivez l'actualité du mouvement via notre compte Twitter @defensepoussins :www.twitter.com/defensepoussins #pioupiou

Nous vous invitons à signer et à partager autour de vous la pétition des Poussins ! http://www.change.org/fr/pétitions/sauvons-le-régime-de-l-auto-entrepreneur

Nous vous invitons à signer et à partager autour de vous la pétition des Poussins, ensemble défendons les auto-entrepreneurs et promouvons le droit d'entrepreneuriat pour tous en France !

Piou Piou !

Les Poussins

 

Pétition adressée à :

Sylvia Pinel, Ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme

Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif

Fleur Pellerin, Ministre déléguée aux PME, à l'Innovation, et à l'Economie Numérique

 

SIGNEZ LA PÉTITION EN CLIQUANT SUR CE LIEN

 

poussins

 

Publié dans COMMUNIQUÉS

Commenter cet article

BERNARDIN 30/04/2013 17:11

@ Msieur Patrick
J’ai toujours eu intérêt à lire vos billets, mais j’avais oublié que vos commentaires sur les blogs (Alcala, Martin, Voie Militante, Petite souris…) exigeaient que vous ayez toujours le dernier
mot: dont acte! Je ne vous commenterai plus.

Patrick ROBERT 30/04/2013 14:26

Je ne vois pas bien ce que les grandes écoles viennent faire dans le sujet...., enfin passons...
Entreprendre à la Française, cela consiste à dire : "Faites en, mais pas trop !"
C'est donc, dès le départ, une logique de revenu marginal ou limité dans le temps.
Marginal pour ceux qui n'en n'ont pas réellement besoin, limité dans le temps pour ceux qui ne se contenteront pas de 36 000 euros de recettes par an !
Bien sûr qu'il faut entreprendre, je n'ai pas de leçons à recevoir là-dessus, mais demander aux gens d'entreprendre en leur fixant un plafond dès le départ, c'est absurde !
Croyez-moi, il vaut mieux être confronté à l'impitoyable logique du RSI dès le départ que de faire croire aux gens que les cotisations sociales, c'est gratuit !

Quant à vos chiffres, d'autres montrent que plus de 60% des auto-entrepreneurs font moins de 1 400 euros de recettes par mois....

Eh oui, cher Monsieur, c'est un leurre de plus !
Ou plutôt une niche.

BERNARDIN 30/04/2013 13:59

Juste une mise au point Mr Patrick :
A vous lire, il semblerait que vous souffriez d’une "concurrence" que vous estimez déloyale. Je veux bien vous croire, mais ce n’est qu’épisodique.
L’auto-entrepreneur est un régime destiné à faciliter la création d'une activité entrepreneuriale.
Les auto-entrepreneurs sont à l’origine de plus de la moitié des créations d’entreprises en France en 2012 !
Aujourd’hui on compte 1,3 millions d'auto-entrepreneurs.
En décembre 2012, 39% des auto-entrepreneurs installés depuis plus de 6 mois déclaraient envisager d'évoluer vers un statut classique.
Malgré un contexte de crise, on compte 1.200 inscriptions par jour.

Revenu indispensable pour 53% d’entre eux, ils sont désormais 9 sur 10 à affirmer que le régime leur convient en l’état.
93% des auto-entrepreneurs sont formellement opposés à sa suppression.
Si le régime n’avait pas existé, 56% des auto-entrepreneurs affirment qu’ils auraient renoncé à leur projet, parmi lesquels 59% de demandeurs d’emploi.
8 sur 10 des auto-entrepreneurs ne sont pas sortis des grandes écoles. La plupart utilise cette formule pour sortir du chômage ou de la précarité.
Il vaut mieux travailler que de se contenter de l'assistanat.

Patrick ROBERT 30/04/2013 00:10

Le régime de l'auto-entrepreneur est une hérésie à la Française de plus.
L'auto-entrepreneur type est le retraité qui "arrondit ses fins de mois" en "bousillant" totalement les prix de marché du conseil, de la formation et de l'artisanat, dans absolument tous les
secteurs.
Soucieux uniquement d'un revenu marginal, l'auto-entrepreneur retraité se contentera de peu d'honoraires et fera allègrement chuter les prix pour un travail souvent de fort piètre qualité !
Je connais une chambre des métiers qui avait interdit ce statut à ses membres, elle s'est, bien sûr, fait rappeler à l'ordre puisque c'était illégal.
Au surplus, ce phénomène de seuil rend illusoire tout désir de progression et favorise allègrement le travail au noir.
L'ACCRE est un très bon système qui permet de mettre le pied à l'étrier en exonérant temporairement, mais laissant dans le réel d'un marché.
Le statut d'auto entrepreneur en a ruiné plus d'un quand il faisait le bonheur d'une minorité qui "n'a pas vraiment besoin de cela pour vivre" et ferait mieux de laisser le travail aux autres.
Cette révolte est celle d'une minorité de nantis égoïstes et au passage, je regrette de voir ce genre de pétition diffusée sur ce blog.