VAL-DE-REUIL, LAÏCITÉ, RELIGION ET TOLÉRANCE

Publié le par la-petite-souris-normande.com

lje.JPG

vtufk.JPGSuite à différentes remarques faites par l’Opposition ultragauche, lors du Conseil municipal du 29 septembre, Mr le Maire précise qu’il n’a pas vocation à rassembler une communauté religieuse quelle qu’elle soit (en l’occurrence les musulmans), mais de répondre aux souhaits des Rolivalois et de veiller au respect de l’identité Rolivaloise pour tous et non à l’extension du communautarisme.

Son maître mot est : laïcité, laïcité, laïcité !

Revendiquant son athéisme (ni juif, ni chrétien, ni musulman, ni bouddhiste…), Marc-Antoine Jamet tient à veiller à ce que chacun puisse pratiquer son culte dans des lieux sécurisés et dans des conditions respectables.

Les membres du Comité DIR souscrivent à cette volonté de tolérance et de respect.

Rappelons qu’à l’origine, dans un concept initial d’intégration l’Église de la Fraternité de Val-De-Reuil devait recevoir tous les cultes…

Monsieur Elhoussaine OUHLISSE, Conseiller municipal, chargé de la Coopération décentralisée intervient en rappelant « qu’il y a bien 2 lieux de culte pour les chrétiens – pourquoi n’y aurait-il pas 2 lieux de culte pour les musulmans ? ».

Quand on constate chaque jour comment le peuple Kurde se bat pour sa liberté au prix de sacrifices inhumains, on ne peut que souhaiter que leurs compatriotes installés à Val-De-Reuil puissent se retrouver dans un climat de paix et de sérénité.

Un dernier vœu : que cette future mosquée soit ouverte à tous.

Peut-être est-il nécessaire de rappeler qu’en dehors de la loi du 9 décembre 1905 dite de « séparation de l’Eglise de l’Etat » le concept de Laïcité trouve ses racines et fondements dans divers écrits des philosophes grecs et romains (Marc Aurèle, Epicure..), dans ceux de penseurs des Lumières (Bayle, Diderot, Voltaire..), en France à travers les lois de Jules FERRY, les écrits des libres penseurs modernes.

Mais aussi dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 qui stipule « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvus que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ».

La France a réaffirmé par la suite ce principe à travers sa Constitution de 1946 et celle de 1958. Il s’agit de la valeur fondatrice de l’Etat qui figure dans son article 1er : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ».

Chaque Français a donc le droit d’exercer sa propre religion.

cdir 

Publié dans DIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

acid'eure 27/10/2014 13:22

Avec quel argent ???

nco 27/10/2014 17:08



@ Acid'eure


Lors de la séance du Conseil, il a été proposé de céder à l'association Franco-Kurde un terrain de 3.000m2 au prix de 20€uros soit 60.000 €.


D.I.R