LE PROBLÈME DE L’ÉDUCATION NATIONALE, C’EST L’ÉDUCATION NATIONALE !

Publié le par LE SCARABÉE NOIR

LE PROBLÈME DE L’ÉDUCATION NATIONALE, C’EST L’ÉDUCATION NATIONALE !

Il y a deux jours, ma chatte a « mis bas » trois petits chatons.

Point besoin d’être grand clerc pour constater que ces trois petits chatons sont tous les trois différents : d’abord ils ne sont pas du tout de la même couleur, ensuite il y a le « gros costaud » qui monopolise les mamelles, le « moyen » de taille et d’aspect « normaux » et puis le plus petit et le plus chétif dont il faudra probablement s’occuper davantage.

Dès la naissance, les animaux ne naissent donc pas semblables, ni « égaux » : Dans une société qui privilégie la force, c’est mon gros matou qui démarre avec le plus de chances et, si je suis un bon éducateur, il s’agira pour moi de tirer le meilleur parti possible de son atout « force » pour qu’il se réalise au mieux, tout en lui apprenant « tout ce qu’il faut » pour qu’il puisse s’intégrer harmonieusement dans la société et faire profiter la société tout entière de ses propres atouts personnels.

Ce qui est vrai pour l’animal est aussi vrai pour l’homme : Si nous naissons toutes et tous « égaux en droits », nous ne naissons pas toutes et tous « égaux en aptitudes ».

Alors vouloir faire de l’égalitarisme absolu par l’école est un mythe et un mythe particulièrement dangereux pour une société.

C’est pourtant le projet socialiste que cette réforme des collèges veut encore accentuer : Le formatage national !

C’est une réforme profondément absurde car elle se fonde sur un postulat erroné, celui de l’égalitarisme par le bas

Et c’est aussi la solution de facilité !

Quoi de plus simple pour cette monstrueuse administration qu’est l’Education Nationale que de raisonner de façon globale et centralisée !

Et quoi de plus inefficace, sauf pour garder le pouvoir toujours et partout !

Le collège dont veut « la belle Najat », cela me fait penser aux magasins collectifs Cubains ou des anciens pays de l’Est où le peuple trouve partout les mêmes médiocres produits, sans possibilité de choix…

Et dire que tous les représentants de parents d’élèves et d’enseignants sont consultés, si c’est vrai en théorie, c’est un horrible mensonge dans la réalité. En effet, dans les collèges et lycées, seuls 24% de parents d’élèves avaient voté aux dernières élections et le syndicat majoritaire, la FCPE dont les orientations politiques et idéologiques sont claires, n’a que 44% des élus, soit moins d’un parent d’élève sur 8.

Il est bien connu que la consultation « à la mode socialiste », c’est se consulter soi-même !

Et dire que l’Éducation Nationale est décentralisée en France est un effrayant mensonge.

S’il est vrai que les départements et les régions sont responsables des collèges et des lycées, il ne s’agit que de la responsabilité des murs et des infrastructures, la « nue-propriété, et en aucune manière du fonctionnement qui reste « chasse gardée » du ministère et des structures centrales.

La vraie réforme du collège, c’eût été de donner une large autonomie aux établissements.

Je verrais bien un « tronc commun » à tous les établissements de France et de Navarre : Français, Mathématiques, Histoire/Géographie, Anglais, EPS et, pour le reste, laisser la faculté aux établissements de faire « ce qu’ils veulent avec les moyens qu’ils veulent ».

C’est ce que font toutes les écoles qui « marchent bien », les grandes écoles notamment.

L’objectif est simple : Rendre à nouveau l’école agréable, en faire un lieu de plaisir pour les enfants et non un lieu de contrainte où les gamins en « techno » apprennent des absurdités comme le système de freinage d’un vélo pliant (si, si, c’est vrai) après un cours d’histoire sur les génocides !

Pour cela, il faut avant tout « leur donner du choix », sinon ils iront chercher eux-mêmes ce qui les « amuse » sur internet, sans encadrement, sans contrôle, bref sans éducation…

Moi, je n’ai pas envie pour mes gosses de cette société que nous préparent ces gens de gôche.

Au nom de leur idiot principe d’égalitarisme, voilà ce qu’ils feront de nos enfants  :

LE PROBLÈME DE L’ÉDUCATION NATIONALE, C’EST L’ÉDUCATION NATIONALE !

Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article