LE MOMENT EST VENU DE DIRE CE QUE J’AI VU

Publié le par la-petite-souris-normande.com

LE MOMENT EST VENU DE DIRE CE QUE J’AI VU

Je raconte dans mon livre(1) l’aveu que m’a fait François Mitterrand, sur la création de SOS Racisme : la gauche qui perd les ouvriers, « cherche un lumpenprolétariat de substitution ».(2)

Ce moment – 1984 – correspond à la captation de la Shoah par les lobbies immigrés, sous l’égide de la gauche mitterrandienne.

Le migrant remplace le prolétaire, que les socialistes vont abandonner à la mondialisation sauvage.

Le peuple migrant va devenir le nouveau « peuple élu ».

Bernard-Henri Lévy écrit alors : « Bien sûr, tout ce qui est terroir, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger. »

Hollande s’inscrit dans cette lignée.

L’islamisation de la France, sous prétexte de multiculturalisme, n’est pas un lapsus. C’est son projet de sauvetage électoral et celui des bobos.

Ils veulent faire de la France un grand Kosovo islamique, sous clé américaine.

Philippe de Villiers

(VALEURS ACTUELLES n°4114-du 1er  au 7 Octobre 2015)

(1) "Le moment est venu de dire ce que j’ai vu" (Philippe de Villiers-Albin Michel-354 pages, 21,50 €)

(2) Lumpenprolétariat : Terme marxiste désignant la partie du prolétariat constituée par ceux qui ne disposent d'aucune ressource et caractérisée par l'absence de conscience de classe.

Publié dans JEAN RIEUL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article