L’AVOCAT NOIRCIT PAR LE NOYAU…

Publié le par Le Scarabée Noir

L’AVOCAT NOIRCIT PAR LE NOYAU…

On pouvait penser ce que l’on voulait de Maître Vergés qui défendait les causes perdues…

Mais Maître Vergès défendait des individus qui ne représentaient qu’eux-mêmes : des « fous », des « monstres », des assassins comme il en a existé, en existe et comme il en existera toujours.

L’œuvre de Maître Vergès, c’était d’illustrer le droit sacré de la défense et de « faire comprendre » à la société.

L’œuvre de Maître Vergès a été une œuvre utile : Une œuvre qui ne changeait rien sur le fond puisque tous les monstres qu’il a défendus ont été justement condamnés, mais qui montrait que « le système fonctionnait bien ».

Il en va tout autrement pour Maître Dupont-Moretti…

Son « client » n’a absolument rien fait au sens strict de la constatation des faits, c’est clair.

Mais c’est son « client » qui a créé, programmé, armé cette créature totalement déshumanisée et décérébrée puisque capable de tuer de sang-froid une petite fille dans une école en la regardant droit dans les yeux.

Et cette créature était son propre frère…

Le verdict de ce procès sera très intéressant : Il est évident qu’il faut empêcher de nuire et sortir à tout jamais de la société ce « frère manipulateur », sinon, on admettra que tout est possible dans « les familles » et l’exemple sera terrible.

Il en va de la sauvegarde de notre société.

Rappelons que le Droit a trois finalités : Protéger, Prévenir, Punir.

Maître Vergès aurait certainement accepté de défendre Mohammed Mehra s’il était encore en vie, et il aurait eu raison, mais pas « ce frère qui n’a rien fait ».

Maître Dupont-Moretti, qui a eu des propos hallucinants lors de ce procès, n’en sort pas grandi et montre ses vraies ambitions : Il a défendu la charia et non le droit.

Après tout, il a peut-être raison : Il anticipe et prépare son avenir personnel en se mettant du bon côté et en choisissant bien ses clients, ceux qui deviennent inexorablement le noyau de nos sociétés occidentales.

Mais il oublie que tous ces gens-là nous haïssent, veulent nous anéantir et qu’il est l’un d’entre nous.

Le défenseur risque fort d’être la première victime de ceux qu’il a défendus…

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article