TOUS COUPABLES !

Publié le par Le Scarabée Noir

TOUS COUPABLES !

87 millions de profils utilisateurs Facebook ont été diffusés et on se pose la question de savoir s’il faut publier la liste des fichés S et des fichés délinquants sexuels après l’horrible tragédie de la petite Angélique !

Et c’est reparti avec les débats sans fin sur les taux de récidive, la liberté individuelle et autres balivernes.

Tous les experts sont de sortie…

Moi qui suis un peu bébête et simpliste, je fais un raisonnement très primaire :

Un individu ayant commis un crime sexuel est un malade et il doit être traité comme tel puisqu’on a supprimé la peine de mort.

Un diabétique a un traitement à vie, un cardiaque aussi, comme tout individu souffrant d’une maladie chronique.

Si donc on relâche des criminels sexuels dans la nature, il faut pouvoir les suivre, c’est même un devoir de les suivre, pour eux-mêmes comme pour la société.

Et on dispose maintenant de tous les moyens techniques pour le faire !

Un intervenant expliquait ce matin que quand il s’agissait de traquer les automobilistes qui ne payent pas le parking ou qui roulent trop vite, on trouvait bien les moyens nécessaires illico presto et sans tergiverser !

Comme cet homme a raison !

Pas besoin d’avoir fait des études de psychiatrie poussées pour savoir qu’un malade se retrouvant soudain dans une situation « fantasmée » ressentira la même pulsion et sera prêt à passer à l’acte.

Sauf s’il est soigné, accompagné, contrôlé, encore une fois pour son propre bien à lui.

Puisque la société a décidé de le « réintégrer », c’est la société tout entière qui en devient responsable.

Quand je fais des cours d’initiation au droit, je commence toujours par expliquer que le droit a trois finalités : Protéger, Prévenir, Punir, les fameux « trois P ».

La prévention devient cruciale avec le terrorisme et ces crimes sexuels de plus en plus nombreux .

Quand on est incapable de guérir ce qui n’est pas curable, la moindre des choses c’est d’essayer de prévenir.

Par tous les moyens !

Et cela commence naturellement par la diffusion de fichiers qui, autrement, ne servent à strictement rien d’autre qu’à « constater les dégâts ».

C’est le comble de la perversion !

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article