C’EST POURTANT SI SIMPLE…

Publié le par Le Scarabée Noir

C’EST POURTANT SI SIMPLE…

Anne-Lorraine Schmitt a été assassinée il y a onze ans par un criminel sexuel récidiviste.

Dans une interview à Boulevard Voltaire, le père de cette jeune fille nous fait part de ses recommandations, frappées sous le sceau du bon sens :

  • La perpétuité n’existant pas en France, que les condamnés pour de tels crimes exécutent la totalité de leur peine et ne puissent pas « sortir » au bout de 5 ans comme l’assassin de la petite Angélique.
  • Ces prédateurs sexuels étant génétiquement des malades, qu’ils soient identifiés et traités comme tels ou sinon pas relâchés dans la nature : Tous les « spécialistes » savent qu’ils recommenceront tôt ou tard, les seules inconnues étant « quand  et où ».
  • Qu’au moins les élus locaux soient informés de la présence de tels individus sur leur commune
  • Que les contrôles de gendarmerie et de police soient beaucoup plus stricts.

On pourrait, bien sûr, rajouter d’autres mesures comme le port d’un bracelet électronique ou la pose d’une puce et le traitement médical obligatoire, par exemple.

Le père d’Anne-Lorraine déplore que rien n’ait changé depuis onze ans.

Pourtant, il serait probablement plus utile de dégager des budgets pour s’occuper de tels dangers potentiels que faire des campagnes bidon pour les vaccinations !

Un pervers sexuel lâché libre dans la nature, c’est certainement plus dangereux que la rougeole ou un ours des Pyrénées !

Mais on touche là à des sujets tabous comme la liberté individuelle ou le pouvoir des juges !

En attendant la prochaine victime et son cortège de larmoiements..

Les parents d’Angélique sont condamnés à la douleur perpétuelle, alors qu’ils n’ont strictement rien fait de mal, tandis que l’assassin ressortira de prison dans une quinzaine d’années, libre et absous…

Est-ce vraiment juste ?

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article