L’INVASION PROGRAMMÉE.

Publié le par Le Scarabée Noir

L’INVASION PROGRAMMÉE.

David Beasley est le Directeur de la « World Food Organization » à  l’ONU, l’organisation Onusienne qui s’occupe du programme alimentaire mondial.

Il a récemment déclaré ceci au journal Anglais « The guardian » : « Vous allez faire face au même schéma qui s’est réalisé il y a des années, sauf que vous subirez plus d’infiltration d’ISIS [Daech] et de groupes extrémistes. Nous constatons qu’ils sont en train de nouer des partenariats avec les groupes extrémistes comme Boko Haram et Al-Qaïda, pour découper les territoires et les ressources, et pour continuer à [les] infiltrer et déstabiliser, dans l’espoir de créer des migrations vers l’Europe, où ils pourront s’infiltrer et créer le chaos.

Si vous [les Européens] pensez que vous aviez un problème en provenance d’une nation de 20 millions de personnes comme la Syrie, à cause de migrations résultant des déstabilisations et conflits, attendez que la grande région du Sahel, qui compte 500 millions d’habitants, soit déstabilisée. Nous sommes au point où la communauté européenne et la communauté internationale doivent se réveiller. »

Les révélations de Beasley font suite aux commentaires du président Macron, qui a récemment adhéré à l'idée que 150 à 200 millions d'Africains migreront inévitablement vers l'Europe au cours des 30 prochaines années.

Cette menace est, à l’évidence, de nature à plaire à ces « globalistes » et aux néo-libéraux qui rêvent de « reconcevoir » l’Europe en remplaçant sa population et dont Macron fait partie.

Ces « globalistes » qui considèrent ce phénomène non comme une menace, mais comme une chance.

Affamer l’Afrique, y encourager une démographie galopante, confisquer ses ressources, y fomenter partout des zones de conflits qui se traduisent immanquablement par des exterminations ethniques sauvages (voir le Rwanda) qui auraient déjà fait plus de 5 millions de morts, c’est effectivement un bon usage des armes de la « guerre hybride » pour générer de vastes mouvements migratoires.

Ces mouvements migratoires sont « classiques » dans toute guerre, quelle qu’elle soit.

Et c’est effectivement ce qui se passe depuis que le verrou Libyen a sauté !

Quand j’étais gosse, je m’amusais à construire une belle forteresse de sable sur la plage, à marée basse avec des murs bien hauts.

Puis j’attendais que mon bassin se remplisse le plus possible de tous ces filets d’eau qui continuaient à couler inexorablement.

Et quand le bassin était bien plein, le jeu consistait à ouvrir brutalement une brèche pour que tout s’écoule le plus vite possible.

C’est exactement ce qui s’est passé en Libye…

C’est exactement ce qui se passe et va continuer à se passer en Libye.

Faire sauter le verrou Libyen, c’est une évidente décision de l’OTAN, donc des Etats-Unis, avec la bête complicité de la France qui ose faire croire qu’avec « ses forces » déployées au Sahel et son vieux matériel tout rouillé, elle peut contrôler un territoire plus grand que l’Europe de l’Atlantique à l’Oural !

Ce serait risible si ce n’était si dramatique.

Et il suffit de regarder une carte pour constater que la Libye avec ses 1 000 km de côtes et qui s’enfonce bien profond dans le Sahel, c’était l’endroit idéal pour « ouvrir la vanne » ».

Kadhafi, Saddam Hussein et Al Assad : Mêmes combats !

L’INVASION PROGRAMMÉE.

Monsieur Macron a fait un discours d’une heure et demie sur « les quartiers » pour finalement admettre qu’il existait en France des communautés ayant « annexé » des territoires et que l’état n’y pouvait finalement rien.

Cela démontre qu’Il est clair que Monsieur Macron est complice de cette invasion programmée : Il accepte et encourage la création de « points d’appui », de « têtes de ponts » à cette invasion puisque les migrants pourront avoir des structures d’accueil toutes prêtes où ils trouveront tous les appuis nécessaires : sociaux, administratifs, religieux, alimentaires, sportifs, associatifs, culturels…

Les « maisons du Tchad » et autres pays en France en quelque sorte.

Et sans le moindre souci financier, riches qu’ils sont des ressources de leurs trafics, des aides sociales et des subventions publiques.

Ont-ils tort de se priver ?

On ne rappellera jamais assez ce proverbe arabe : « Qui est le coupable ? Le voleur ou celui qui laisse sa maison ouverte ? »

La porte est aujourd’hui grande ouverte via la Libye…

L’état le plus fragile est le Niger, un pays qui compte 20 millions d’habitants aujourd’hui et qui, selon les estimations de l’ONU, devrait en compter 200 millions d’ici la fin du siècle !

Un pays sans accès maritime qui regorge d’uranium.

Boko Haram, Al Qaïda, les Touaregs  et le milliardaire Soros s’occupent activement à bien déstabiliser toute la région…

Quant à nous, Français, il est difficile de lutter à armes égales, trahis que nous sommes par les politiques mis bêtement au pouvoir et par la fermeture de tant de maternités…

Une belle lueur toutefois : 12 000 jeunes au pèlerinage de Chartres et un magnifique appel du cardinal Sarah, un Guinéen qui appelle le peuple de France à retourner à ses racines (donc à se radicaliser au sens étymologique du terme) et qui remercie « les bons pères missionnaires » de lui avoir permis de devenir ce qu’il est.

L’espoir d’avoir de nouveaux croisés, pour une croisade dans notre propre pays ?

Souhaitons-le.

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article