LA FRANCE, UN AVION SANS AILES ?

Publié le par Le Scarabée Noir

LA FRANCE, UN AVION SANS AILES ?

Ce n’est pas rien Air France…

Outre le symbole…

Air France emploie environ 50.000 personnes, sans compter les emplois indirects.

L’alliance Air France/KLM est la 5ème compagnie aérienne mondiale pour le transport des passagers, mais cette alliance est faible dans le transport de fret aérien  qui connaît pourtant un essor considérable. L’alliance n’apparaît pas dans les 10 premières compagnies mondiales pour le fret.

Il est de notoriété publique que le transport aérien de passagers est ultra concurrentiel, avec ces compagnies low-cost qui ont cassé le marché.

Swiss Air, compagnie Suisse, a disparu purement et simplement, de même que la compagnie Belge SABENA ou l’Italienne ALITALIA, ou Air Inter, ou UTA, ou Air Afrique et tant d’autres !

C’est dire combien le risque est grand !

La masse salariale chez Air France représente 29% du chiffre d’affaires contre 22% chez Lufthansa.

Alors, bien sûr, en première analyse, on se dit que, comme toujours en France, c’est par les salaires qu’il faut ajuster.

Ce qui, semble-t-il, a déjà été fait puisque les salaires sont gelés depuis 6 ans.

Et il faut aussi comparer des périmètres comparables puisque Air France a essentiellement une activité « passagers », beaucoup plus « consommatrice en personnel » que le fret.

Les dirigeants d’Air France ont proposé un « plan de rattrapage » et l’ont soumis par referendum.

Les salariés y ont participé en masse et ont rejeté ce plan à plus de 55% , exit le PDG qui avait « mis sa tête sur le billot », probablement trop sûr de son fait.

Donc retour à la case départ.

Et le dossier devient de plus en plus « vaseux » avec une ministre des Transports, la bien nommée Borne (surnommée « Borne out » à l’Assemblée Nationale), dont l’hallucinante incompétence en matière de conflits sociaux a été démontrée à la SNCF !

Bonne chance au nouveau PDG !

Et où est donc passé Nicolas Hulot ?

Il a dû partir faire un tour en ULM pour prendre de la hauteur !

Mais, décidément, nous sommes tellement nuls en matière de gestion du transport au sens le plus large qu’on se demande si ce n’est pas volontaire…

On ne répètera jamais assez, comme je le fais ici depuis qu’il est apparu dans le paysage politique, que Macron est un banquier d’affaires spécialiste des fusions/acquisitions et qu’il « réforme » le pays comme tel : la logique des fusions acquisitions, c’est de dépecer les entreprises pour valoriser le plus possible ce qui est « vendable » et se débarrasser des « canards boiteux » !

Après tout, il veut bien vendre nos aéroports les plus profitables, alors pourquoi pas les lignes et les avions qui vont avec ?

Il y a une forme de logique « Bank M&A » indiscutable, pour parler comme Macron !

You see what I mean ?

The Black Beatle.

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article