GILETS JAUNES, ACTE I

Publié le par Vildenay

GILETS JAUNES, ACTE I

Quand on est élu avec seulement 44% des inscrits, on doit savoir perdre de sa superbe et écouter le Peuple qui murmure sa souffrance ou son désarroi.

Un 1er avertissement avait été donné au Président de la République lors de ses pérégrinations sur les lieux de la Grande guerre. Motus des médias, à la botte du pouvoir, sur les ‘‘Gilets jaunes’’ écartés des 1.000 kilomètres des cortèges présidentiels…

Comme un robot, Macron n’a rien perçu de l’attachement du Peuple à leur Nation, qui se doit d’être protectrice. Et les propos élyséens sur le ‘‘nationalisme’’ étaient particulièrement outrageants sur ces terres de combat pour libérer la France du joug des casques à pointe prussiens.

Comment peut-il dire regretter la fracture entre le Peuple et le président quand il traite ses citoyens de xénophobes ou fascistes ?

On ne gouverne pas un peuple par diktats quand on est si mal élu. Et la fracture entre les gouvernants et le Peuple s’est confirmée au cours de ce week-end. Il faudrait un miracle pour qu’elle se referme !

Ils me font rire jaune, tous ceux qui sont allés à la soupe Macroniste. La société civile ne se reconnaît plus dans ce gouvernement autoritariste dont les emblèmes sont l’illustrissime multicartes François de Rugy et quelques renégats Républicains et Socialistes.

Comme l’écrit justement Yvan Rioufol, ‘‘Le terreau est depuis longtemps inflammable. Le gouvernement n’éteindra pas les braises avec ses chèques compensatoires ou ses surprimes… L’égotisme de Macron n’a fait qu’exacerber les incompréhensions entre la France d’en haut et celle d’en bas’’.

Et le Président, au lieu de rassembler, sème la discorde partout où il passe. Ses attaques réitérées contre les gouvernements européens démocratiquement élus qui ne ‘‘pensent’’ pas comme lui, sont ridicules et peuvent être dangereuses sinon malhonnêtes.

A défaut de réunir les Français ainsi que les Européens, Macron est un diviseur. Et Pierre de Villiers, l’ancien Chef d’’état-major des armées, démissionnaire en 2017, rappelle que « La Paix est une chose trop sérieuse pour être laissée  aux mains des pacifistes représentés par Macron ! »

employe-bureau-etoileb-032     Vildenay

Voir les commentaires ci-dessous

Publié dans VILDENAY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article