ANNE TERLEZ ÉLUE À L’ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE

Publié le par la-petite-souris-normande.com

Anne Terlez aux côtés de Marc-Antoine Jamet lors d'une de ses interventions au Conseil municipal de Val De Reuil

Anne Terlez aux côtés de Marc-Antoine Jamet lors d'une de ses interventions au Conseil municipal de Val De Reuil

Anne Terlez, Vice-présidente de l'Agglomération Seine-Eure vient d'être élue Vice-présidente de l'Assemblée des Communautés de France (AdCF).

Elle présidera la Commission Cohésion sociale de cette association dont les buts sont indiqués ci-dessous.

Sur proposition de Bernard Leroy, elle est élue Vice-Présidente de la commission ‘‘Transitions durables/Politique de la ville/Habitat’’ à L’Agglo Seine-Eure, et a démontré sa volonté de consensus avec les élus de Droite et de Gauche.

En juin 2015, son intervention aux côtés de Marc-Antoine Jamet avait été remarquée lors de sa prestation au Conseil municipal de Val De Reuil.

L'Équipe de La petite souris normande lui adresse ses félicitations chaleureuses.

L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHOBIE

ANNE TERLEZ ÉLUE À L’ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE

L'ADCF : LA VOIX DES COMMUNAUTÉS ET DES MÉTROPOLES DE FRANCE

L'Assemblée des Communautés de France (AdCF) est la fédération nationale des élus de l'intercommunalité. 

Elle est présidée depuis le 5 novembre 2020 par Sébastien Martin, président de la communauté d’agglomération du Grand Châlon.

Depuis sa fondation en 1989, à l'initiative de Marc Censi, l'AdCF promeut la coopération intercommunale et le dialogue territorial.

L'AdCF assure plusieurs missions fixées dans ses statuts : elle assure la représentation des intercommunalités auprès des pouvoirs publics nationaux (gouvernement, Parlement, agences nationales…), participe aux débats sur les évolutions de notre organisation territoriale et des politiques publiques décentralisées, développe une expertise spécifique au service de ses adhérents.

Fédérant près de 1000 intercommunalités, le réseau de l'AdCF rassemble au total plus de 80% de la population française regroupée en intercommunalité, l'AdCF est leur porte-parole auprès des pouvoirs

En 2019, l'AdCF fédère près de 1000 intercommunalités :

730 communautés de communes

202 communautés d'agglomération

19 métropoles

10 établissements publics territoriaux de la métropole du Grand Paris

5 communautés urbaines

Chaque année, l'Assemblée générale de l'AdCF se réunit dans le cadre de la convention nationale de l'intercommunalité pour délibérer sur les grands dossiers d'actualité politique concernant le fonctionnement des communautés et des métropoles (gouvernance, finances, décentralisation).

Le conseil d’administration de l'AdCF est élu tous les trois ans lors d'une Assemblée générale extraordinaire. Il est composé de 50 membres titulaires d'un mandat intercommunal dont 14 constituent le bureau exécutif. Le conseil d'administration associe également à ses travaux 8 parlementaires associés. Il se réunit six à huit fois par an.

cliquez sur l'image pour agrandir

cliquez sur l'image pour agrandir

L’Assemblée des Communautés de France assure la promotion et la représentation de l’intercommunalité de projet. Elle fédère toutes les catégories d’intercommunalités à fiscalité propre (en 2016 : 1020 communautés de communes, 210 communautés d’agglomération et urbaines, 10 métropoles) et les accompagne au quotidien. Elle siège au sein de nombreuses instances nationales représentant les pouvoirs publics locaux. L’AdCF s’est dotée depuis 2016 de délégations régionales pour être au plus proche de ses adhérents et organiser le dialogue des communautés avec les nouvelles régions. Ses adhérents regroupent 52millions de Français.

Créée en 1989, l’AdCF a depuis préparé et accompagné les différentes étapes législatives qui ont conduit à la généralisation de l’intercommunalité à fiscalité propre à travers différents statuts : loi ATR de 1992, loi du 12 juillet 1999, loi du 13 août 2004 (Acte 2 de la décentralisation), loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités, lois MAPTAM et NOTRe de 2014 et2015.

Être une force de proposition au cœur des réformes territoriales, l’adcf est au service de la décentralisation et de la coopération intercommunale. Elle s’efforce de formuler des propositions constructives, crédibles, au service de l’intérêt général. Elle veille à préserver son caractère politiquement pluraliste tout en fédérant ses membres autour de propositions communes, validées par son assemblée générale et son conseil d’administration. Son projet associatif repose également sur le principe de solidarité entre les territoires et de respect mutuel entre espaces urbains et ruraux.

AGIR AUPRÈS DES POUVOIRS PUBLICS NATIONAUX ET RÉGIONAUX

L’AdCF assure la représentation des intercommunalités de tout statut au sein de nombreuses instances nationales. Elle dispose de sièges dans les conseils d’administration des agences nationales (ANRU, ANAH...) ou d’instances décisionnelles (Fonds national des aides à la pierre, Commission nationale d’aménagement commercial...). Elle est également représentée dans les différentes instances de concertation portant sur les finances locales (Comité des finances locales, Observatoire de la gestion publique locale) et les compétences décentralisées (environnement, habitat, développement économique, urbanisme...).

L’AdCF assure un dialogue constant avec les ministères et les membres du gouvernement. Elle s’est dotée d’une organisation adaptée auprès de l’Assemblée nationale et du Sénat à travers  des parlementaires associés. Son conseil d’administration comprend des parlementaires associés, disposant d’un mandat de conseiller communautaire.  L’AdCF participe à environ 50 auditions parlementaires chaque année pour éclairer le travail législatif.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article