AU CLAIR DE… JUPITER

Publié le par GILDEVER

AU CLAIR DE… JUPITER

On ne refait pas l’Histoire, mais il est quelquefois utile de regarder en arrière pour mieux comprendre ce qui peut nous arriver.

Aujourd’hui, nous assistons au grand déballage des politiciens de tous poils pour accuser le Président de la République de tous les maux, dont la vague d’attentats terroristes et, bien entendu, la pandémie mondiale du Covid19, cette dernière entraînant une catastrophe économique sans précédent.

En de telles circonstances, j’aurais bien voulu voir comment se seraient comportés tous ces oiseaux de mauvaises augures… les Fillon, Royal, Mélenchon et l’inénarrable Hamon… un peu de sens commun aurait été de reconnaître qu’aucun ténor de la politique n’aurait mieux fait qu’Édouard Philippe ou Jean Castex.

En ce 20 novembre 2020, près de 60 millions de personnes ont été contaminées sur la planète et plus de 1,3 million sont morts dans des conditions insoutenables malgré tous les efforts des Soignants.

En France, le « croque-mort » vient tous les soirs dans nos lucarnes pour énumérer le nombre de personnes contaminées ainsi que celui de nos chers disparus (ce 25 novembre : plus de 2 millions de personnes testées positives et plus de 50.000 décès…)

Or, pour essayer d’atténuer ce fléau, Emmanuel Macron s’est entouré d’un Conseil scientifique comprenant les médecins réputés en matière de recherche médicale. Cette volonté de transparence du Président de la République est à respecter d’autant que les décisions prises se trouvaient être quelque fois en opposition avec l’avis médical…

Ce Conseil scientifique a volontairement été constitué avec le sérieux que l’on pouvait attendre en opposition à l’échec retentissant de la composition de la « Convention citoyenne pour le climat » comprenant un nombre d’olibrius incompétents, alors qu’il aurait été plus constitutionnel d’y associer les parlementaires ; au moins, ils auraient servi à quelque chose…

Autre question qui me turlupine est le reproche qu’on fait au Président de prendre les décisions réglementaires en Conseil de Défense. En pareilles circonstances, il est tout à fait justifié d’éviter les fuites habituelles connues dans toute autre organisation.

A défaut de nommer Olivier Véran à un poste qui nécessitait expérience et maîtrise, Emmanuel Macron a fait le bon choix avec Roselyne Bachelot. Souvenons-nous des pantomimes de la Gauche « bien pensante » alors qu’elle était à peu près la seule à anticiper une autre pandémie, moins grave, certes, mais qui aurait pu être tout aussi redoutable. Aujourd’hui, elle a en charge la Culture. Un domaine gravement sinistré par la pandémie. Elle doit se torturer les méninges pour trouver des solutions dans un secteur qui nécessite la promiscuité.

Sur mon île paradisiaque, je suis bien mal placé pour soutenir les restrictions sanitaires, et pourtant un écart de route peut provoquer une hécatombe.

Dans tout drame, il est impératif de positiver. C’est la raison même de l’Homme !

Lorsque les vaccins seront reconnus comme fiables, il sera péremptoire de définir un plan de vaccination en privilégiant les personnels soignants, les personnes vulnérables ainsi que tous ceux qui ont pour charge la sécurité des citoyens et l’enseignement de nos enfants.

Souhaitons ardemment que nos dirigeants ne tombent pas dans le panneau de la contrainte, ce serait contre-productif et inapplicable !

Kenavo emberr (A bientôt)

GILDEVER

LA FRANCE EST-ELLE ENCORE ‘‘LA FILLE AINÉE DE L’EGLISE’’ ?

Publié dans GILDEVER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article