DÉFIGURATION DU TERRITOIRE

Publié le par Daniel JUBERT

DÉFIGURATION DU TERRITOIRE

Je reste hostile au projet d’autoroute qui va défigurer une partie de notre territoire. La forêt de Bord sera éventrée une nouvelle fois. Le viaduc géant qui va gâcher le paysage sera visible de tous les visiteurs de la base de Poses où on essaie d’attirer les touristes.

L’agglomération Seine-Eure a voté une motion pour demander que le projet soit revisité et ramené à des dimensions plus modestes. Ce vœu qui a été adopté par le département de l’Eure n’a suscité aucune réaction des promoteurs de cette liaison.

Plusieurs organisations de défense de l’environnement avaient déposé des recours auprès des juridictions administratives. Le Conseil d’État vient de rendre son verdict, il rejette toutes les demandes en soulignant qu’il n’y a pas de dommages suffisants à l’environnement. Comme si les captages d’eau qui vont être supprimés autour de Rouen n’avaient aucune importance. Visiblement le Conseil d’État a besoin de renouveler ses connaissances en matière de sauvegarde de la nature.

Le plus important aujourd’hui est de considérer un argument et un seul : Qui est favorable à ce contournement ?

La ville de Rouen est contre, la CREA également, la plupart des communes impactées par le projet sont contre, notre agglomération et le département ne veulent pas de la mouture actuelle.... Il semble que seul le Président de la Région Normandie est le plus fervent partisan de cette hérésie environnementale.

A j’oubliais le Medef du port de Rouen et sans doute le lobby des travaux publics sont venus en renfort ces derniers jours... On a d’un côté quelques représentants du patronat ( pas tous) et de l’autre la population et la plupart des élus...

La préservation de la nature, la protection de l’environnement et surtout l’intérêt général devraient le faire changer d’avis le dernier carré de ces bétonneurs et devraient lui rappeler qu’on n’est plus dans les années 80 où ces questions avaient moins d’importance et où on tenait moins compte de l’avis des populations concernées.

Si vraiment, malgré les protestations de toutes sortes, ce funeste projet devait être mis en œuvre il faudra inévitablement une mobilisation exemplaire de tous ceux qui désapprouvent ce choix d’une époque révolue.

UN MODÈLE DE DÉMOCRATIE

Daniel JUBERT,

Conseiller Départemental de Louviers

(Voir commentaire ci-dessous)

Publié dans Daniel JUBERT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

acid'eure 03/12/2020 08:29

ok, alors dans ce cas même combat contre lès éoliennes qui coutent un pognon de dingue, pour finalement avoir des coupures de courant l'hiver !!! retour vers le futur !!!!!