IL N’Y A PLUS DE DREUZ AU NUMÉRO QUE VOUS AVEZ DEMANDÉ !

Publié le par Jean-Patrik GRUMBERG

SFR vient de fermer votre ligne mobile. Dans la foulée, Free a suspendu votre abonnement internet. Motif, «vos communications enfreignent les règles de la communauté».

Vous souriez, vous haussez les épaules d’un ton moqueur : « il exagère JPG, il divague, il devient parano ! Jamais un opérateur internet et mobile ne fermera la ligne d’un utilisateur parce que les propos qu’il tient ne lui plaisent pas ! »

OK… Replacez-vous juste 10 ans en arrière. Si je vous dis en 2010 qu’un réseau social va censurer le président des Etats-Unis, puis lui supprimer son compte, comment auriez-vous réagi ? Vous auriez souri, haussé les épaules, et déclaré que JPG, il est parano, qu’il faut qu’il se fasse soigner et qu’il arrête de lire des romans de science-fiction où Bigtech contrôle tout…

Vous savez maintenant que les comptes Twitter et Facebook, du président Trump ont été suspendus.

Ce n’est pas tout : les emails aussi. La campagne Trump est désormais empêchée d’envoyer des emails – du courrier !

Des millions de partisans, des adultes qui ont demandé à recevoir les messages du président ne peuvent plus les recevoir, parce que le transporteur des messages n’aime pas leur contenu.

Vous souriez toujours ? Il est parano, JPG ?

Il fut un temps où, pour expliquer la censure que nous subissions sur Facebook et Google, nous prenions l’exemple d’une compagnie téléphonique qui écouterait vos appels, et déciderait de vous couper la ligne parce que ce que vous dites ne lui plaît pas.

Récemment, nous disions que nous nous attendions à ce que les fournisseurs de messagerie vont commencer à censurer. On m’a répondu que j’étais parano. Cela vient d’arriver au président des Etats-Unis.

Voilà le futur scénario que je vois comme tout à fait possible. Au début, il ne concernera que des activistes, des Alex Jones, des Tommy Robinson, des gens qu’ils ont dans le nez.

  • Le destinataire d’un email recevra un message d’avertissement disant que le contenu est « dangereux », et il lui sera demandé de cliquer pour en prendre connaissance
  • L’étape suivante, il recevra un message disant que le contenu a été supprimé parce qu’il contrevenait aux « règles de communauté. »
  • Ensuite, le destinataire ne recevra plus les messages évalués comme problématiques, et vous ne le saurez pas.
  • Enfin, votre compte et votre boîte email seront totalement supprimés, avec tout votre carnet d’adresses, tout votre historique, tout ce que vous avez partagé, envoyé et reçu.
  • Maintenant imaginiez ceci : et s’ils décident de fermer votre ligne de téléphone portable, puis votre abonnement internet ?

Vous disparaissez socialement. La cancel culture a son zénith, triomphante.

C’est la définition d’une démarche totalitaire. Le dictateur a beau avoir tous les pouvoirs, cela ne suffit pas. Il ne tolère aucune voix dissidente, aucune résistance, tout le monde doit se soumettre, et les insoumis sont écrasés.

Souriez maintenant, ils ont censuré le président des Etats-Unis, et vous n’imaginez pas combien ils sont totalement indifférents.

  • LIBERTÉ D’EXPRESSION : LA FRANCE DERRIÈRE LA RUSSIE…

     

     

     

  •  

  • © Jean-Patrick Grumberg

  • avec l’aimable autorisation de Dreuz.info.

    Jean Patrick Grumberg est journaliste.

    Dans les années 70, il a travaillé sous la direction de Georges Wolinski à Charlie mensuel, puis a été chef d'entreprise, lobbyiste.

    Il est contributeur au site de Pamela Geller, Dreuz.info, et d'autres médias anglophones et francophones comme Cnews.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Publié dans DREUZ INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article